Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La Pologne dénonce "l'oligarchie" Allemagne-France au sein de l'Union européenne
information fournie par Boursorama avec Media Services17/08/2022 à 09:32

Dans une tribune consacrée à la guerre en Ukraine, le Premier ministre polonais s'en est pris au déséquilibre qui règne selon lui entre les Etats membres, s'inquiétant notamment de l'abandon du principe de l'unanimité dans les grandes décisions de la communauté.

Mateusz Morawiecki, le 24 juin 2022, à Bruxelles ( AFP / Ludovic MARIN )

Mateusz Morawiecki, le 24 juin 2022, à Bruxelles ( AFP / Ludovic MARIN )

"Les plus forts et les plus grands dominent les plus faibles et les plus petits". Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a déploré une "oligarchie de fait" imposée par la France et l'Allemagne à l'Union européenne, appelant à un "retour aux principes" de l'UE, dans une tribune consacrée à la guerre en Ukraine publiée mardi 16 août dans Le Monde .

Le conflit en Ukraine a "révélé la vérité sur l'Europe", qui a "refusé d'écouter la voix de la vérité" venant de Pologne sur les ambitions "impérialistes" de Vladimir Poutine, "une illustration du problème plus large auquel l'UE est confrontée aujourd'hui", a-t-il estimé.

"En son sein, l'égalité des Etats individuels est de nature déclarative. La pratique politique montre que les voix allemande et française ont une importance prépondérante", a encore jugé le chef du gouvernement polonais. "Nous avons donc affaire à une démocratie formelle et à une oligarchie de fait au sein de laquelle le pouvoir est détenu par les plus forts".

L'UE "pas à la hauteur de la guerre"

L'Union européenne a "de plus en plus de mal à respecter la liberté et l'égalité de tous les Etats membres", a-t-il insisté. "De plus en plus aussi, nous entendons dire que ce n'est plus l'unanimité, mais la majorité qui doit décider de l'avenir de l'ensemble de la communauté".

Or "l'abandon du principe de l'unanimité dans davantage de domaines de compétence de l'UE nous rapproche d'un modèle où les plus forts et les plus grands dominent les plus faibles et les plus petits", a argumenté M. Morawiecki, pour qui l'Union "n'a pas été à la hauteur" "face à la guerre". Et le Premier ministre polonais d'appeler à un "retour aux principes qui organisent la communauté européenne". "L'Europe a besoin d’espoir comme jamais auparavant. Et elle ne peut trouver cet espoir que dans un retour aux principes et non dans le renforcement de la superstructure institutionnelle".

La Pologne, comme les pays baltes, figurent parmi les soutiens les plus inconditionnels de l'Ukraine au sein de l'UE, mais également les plus grands critiques de la Russie.

Carte de la situation en Ukraine au 16 août ( AFP /  )

Carte de la situation en Ukraine au 16 août ( AFP / )

Sa position s'oppose notamment à l'Allemagne et la France, dont les positions parfois plus timorées sont critiquées par Kiev.

40 commentaires

  • 17 août20:49

    Donc, pour suivre le raisonnement de la Pologne ==> que d'exactions de l'URSS, combien de millions de morts . Même Gorbatchev avait reconnu "quelques errements" ... EN Résumé , le communisme et la dictature ont fait largement plus de 20 millions de morts. Actuellement , les dictatures sont encore encrées à gauche, alors que celles de droite sont éteintes. C'est cela la réalité.