Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La police birmane réprime les manifestations, une femme tuée
Reuters27/02/2021 à 11:30

LA POLICE BIRMANE RÉPRIME LES MANIFESTATIONS, UNE FEMME TUÉE

LA POLICE BIRMANE RÉPRIME LES MANIFESTATIONS, UNE FEMME TUÉE

(Reuters) - La police birmane a violemment réprimé les manifestations contre le coup d'Etat militaire du 1er février dans plusieurs villes du pays, samedi, et une femme a été tuée par balle, rapportent des médias locaux.

La Birmanie est le théâtre d'importantes manifestations depuis la prise de pouvoir de la junte militaire qui a placé en détention la dirigeante élue Aung San Suu Kyi ainsi que plusieurs membres de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie (LND).

L'incertitude grandit sur le lieu où se trouve Aung San Suu Kyi après que le site internet indépendant d'information Myanmar Now cite des représentants de la LND disant qu'elle aurait été déplacée cette semaine vers un lieu de détention inconnu.

De nouvelles manifestations ont eu lieu samedi mais la police avait été massivement déployée pour les empêcher à Rangoun et dans d'autres villes du pays, arrêtant les personnes qui commençaient à se rassembler dans les lieux de contestation habituels. Plusieurs journalistes ont été interpellés.

Selon trois médias birmans, une femme a été abattue par la police à Monwya, dans le centre du pays. Un habitant contacté par Reuters avait auparavant déclaré que les forces de l'ordre utilisaient des canons à eau pour repousser les manifestants.

A Rangoun, la police a eu recours à des grenades assourdissantes et lacrymogènes et a tiré en l'air pour disperser les manifestants. Des scènes similaires ont été décrites dans la deuxième ville du pays, Mandalay.

L'envoyé de la Birmanie aux Nations Unies a relayé l'appel du gouvernement d'Aung San Suu Kyi samedi à "utiliser tous les moyens nécessaires contre l'armée birmane et ramener la sécurité au peuple birman."

L'envoyée spéciale des Nations Unies en Birmanie, Christine Schraner Burgener, a elle aussi appelé à un "signal de soutien de la démocratie" collectif de la part des pays membres, avant de déclarer qu'aucun pays ne devrait reconnaître ou légitimer la junte militaire.

Le régime est de plus en plus isolé sur la scène internationale. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont adopté des sanctions ciblées contre des militaires et la Banque mondiale a annoncé jeudi qu'elle suspendait ses versements au pays.

(Bureau de Reuters, Robert Birsel; version française Camille Raynaud et Tangi Salaün)

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • freudmar
    27 février18:59

    En france aussi !! plusieurs Tués mais on n'en parle plus !! pertes et profits de la REM

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer