Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Biélorussie introduit des peines de prison pour participation aux manifestations
Reuters08/06/2021 à 21:22

LA BIÉLORUSSIE INTRODUIT DES PEINES DE PRISON POUR PARTICIPATION AUX MANIFESTATIONS

LA BIÉLORUSSIE INTRODUIT DES PEINES DE PRISON POUR PARTICIPATION AUX MANIFESTATIONS

(Reuters) - Le président biélorusse Alexander Loukachenko a promulgué mardi un texte prévoyant des peines d'emprisonnement pour les personnes prenant part à des manifestations anti-gouvernementales ou insultant des représentants de l'Etat, dans le cadre d'une répression sans précédent depuis sa réélection contestée l'an dernier.

Via une série d'amendements au code pénal, Alexander Loukachenko a aussi introduit pour la première fois une mesure prévoyant une peine de quatre ans de prison pour tout individu reconnu coupable d'avoir propagé de fausses informations discréditant l'Etat.

Les sanctions prévues en cas de résistance lors d'une interpellation policière ou d'utilisation de symboles contestataires ont aussi été durcies.

En vertu de la nouvelle loi, toute personne arrêtée au moins deux fois pour avoir pris part à une manifestation, ou insulté un représentant gouvernemental, risque jusqu'à trois ans d'emprisonnement, contre une détention provisoire ou une amende jusqu'alors.

Un activiste a dénoncé des mesures faisant "empirer la situation" en matière de droits civiques et politiques. "Ces lois ne sont en fait plus contre les manifestations, mais contre toute opposition", a dit Valentin Stefanovich, membre du groupe Viasna-96.

(Matthias Williams et Mark Heinrich; version française Jean Terzian)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • COLISEE1
    09 juin00:03

    Poutine à gagné...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer