Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'ex-majordome du pape Benoît XVI, condamné dans les "Vatileaks", est mort
Reuters24/11/2020 à 16:15

L'EX-MAJORDOME DU PAPE BENOÎT XVI, CONDAMNÉ DANS LES "VATILEAKS", EST MORT

L'EX-MAJORDOME DU PAPE BENOÎT XVI, CONDAMNÉ DANS LES "VATILEAKS", EST MORT

CITE DU VATICAN (Reuters) - Paolo Gabriele, qui avait été à l'origine de l'affaire dite des "Vatileaks" pour avoir transmis à la presse des documents confidentiels de Benoît XVI lorsqu'il était majordome du pape, est mort à l'âge de 54 ans.

Il est décédé "après une longue maladie", dans un hôpital de Rome, rapportent les médias du Vatican mardi.

Paolo Gabriele a été pendant plusieurs années l'aide de chambre de Benoît XVI avant de transmettre en 2012 à un journaliste italien des documents confidentiels pris dans les appartements pontificaux. Ce journaliste a ensuite publié un livre sur la corruption au Vatican.

Paolo Gabriele, marié et père de trois enfants, avait été déclaré coupable de vol et de divulgation de documents confidentiels par le tribunal de l'Etat de la Cité du Vatican et condamné à 18 mois de prison. Après plusieurs semaines dans un petit centre de détention du Vatican, Benoît XVI lui avait accordé son pardon et sa grâce juste avant Noël 2012.

Il a ensuite servi dans un hôpital pédiatrique de Rome appartenant au Vatican.

Au moment de cette affaire "Vatileaks", Paolo Gabriele avait expliqué aux enquêteurs que le pape n'était pas "suffisamment informé" de ce qui se passait au sein de l'Eglise catholique. Il avait dit avoir agi par amour "viscéral" pour l'Eglise et avoir voulu "créer un choc" pour ramener l'institution "dans le droit chemin".

(Philip Pullella; version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jeeve_fr
    24 novembre16:33

    Requiescat in pace (le latin s'impose ici...)

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer