Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Il y a 50 ans, Georges Pompidou présidait une France prospère
Le Point19/06/2019 à 10:35

Ce 19 juin, Emmanuel Macron rend hommage à l'un de ses prédécesseurs à l'Élysée, élu il y a 50 ans jour pour jour, Georges Pompidou. Un président souvent évoqué comme un modèle pour l'actuel dirigeant. Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d'Estaing lui rendront hommage demain lors d'un colloque, rapporte RTL. Lettré devenu homme d'État, Georges Pompidou tint solidement les commandes du pays qui galopait vers la prospérité et qu'il contribua à moderniser pour le meilleur et pour le pire. Le 15 juin 1969, l'héritier du général de Gaulle est confortablement élu avec 58,2 % des voix face au centriste Alain Poher. Atteint d'une grave maladie de sang, il meurt cinq ans plus tard, le 2 avril 1974, et devient le seul président de la Ve République à mourir pendant son mandat.Son passage à l'Élysée laisse le souvenir d'une embellie économique et sociale sans précédent qui s'achève en 1973 par le choc pétrolier, plongeant la France « dans l'ère des incertitudes », selon l'une de ses propres prédictions, peu avant son décès. Premier ministre de Charles de Gaulle de 1962 à 1968, une longévité exceptionnelle, ce dernier le décrit dans ses Mémoires comme une personnalité complexe, douée « de la faculté de comprendre et de la tendance à douter, du talent d'exposer et du goût de se taire, du désir de résoudre et de l'art de temporiser ». Physique rond, cigarette vissée aux lèvres, profil bourbonien, demi-sourire constant et...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • aiki41
    19 juin11:34

    "Un président souvent évoqué comme un modèle pour l'actuel dirigeant." ah et pourtant c'est bien monsieur Pompidou, alors premier ministre, qui en 1966 avait dit à J.Chirac "« Mais arrêtez donc d'emm.erder les Français ! s'emporte-t-il. Il y a trop de lois, trop de textes, trop de règlements dans ce pays ! On en crève ! Laissez-les vivre un peu et vous verrez que tout ira mieux ! Foutez-leur la paix ! Il faut libérer ce pays ! ». Donc : je cite comme exemple mais je fais le contraire.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer