Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France: Il faut réfléchir à un confinement limité aux plus fragiles
Reuters21/01/2021 à 09:10

PARIS (Reuters) - La France devrait examiner sérieusement la possibilité d'un reconfinement limité aux personnes les plus fragiles face au coronavirus, afin de maintenir une certaine vie sociale et économique, a estimé jeudi Odile Launay, infectiologue et membre du comité vaccin Covid-19.

"Si effectivement malgré le couvre-feu, on continue d'avoir une augmentation du nombre de cas et du nombre d'hospitalisations, très probablement on va être obligé de repasser par le confinement", a-t-elle déclaré sur BFM TV.

"On peut se poser la question de savoir si ce confinement (...) ne pourra pas être proposé aux gens les plus à risque", a-t-elle cependant ajouté, rappelant que cette hypothèse avait déjà été évoquée par le conseil scientifique.

"Ce n'était peut-être pas envisageable il y a un an. A l'époque on n'avait pas de vaccins. Aujourd'hui, on a des vaccins qui sont efficaces. Est-ce qu'il ne serait pas possible pour ces personnes plus fragiles d'accepter un confinement (...) le temps qu'elles soient protégées?" a déclaré Odile Launay, évoquant une période de deux à trois mois.

"Je pense que c'est quelque chose qu'il faut étudier très sérieusement", a-t-elle souligné.

Les autorités sanitaires françaises ont fait état mercredi de 26.784 nouvelles contaminations par le coronavirus et de 310 décès en milieu hospitalier en 24 heures qui portent à 71.652 le nombre de morts imputées au COVID-19.

Le nombre de personnes vaccinées à ce jour dans le pays s'établit à environ 692.000.

(Jean-Stéphane Brosse, édité par Blandine Hénault)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • smartel8
    21 janvier10:29

    Vaccinez 24/24. 7/7. DANS 2 mois 20 à 30 millions de personnes sont protégées Mais là on est nul ... plus mauvais que les mauvais ...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer