Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fonds de relance européen: Merkel ne peut garantir qu'un accord sera conclu vendredi
Reuters13/07/2020 à 19:30

FONDS DE RELANCE EUROPÉEN: MERKEL NE PEUT GARANTIR QU'UN ACCORD SERA CONCLU VENDREDI

BERLIN (Reuters) - Angela Merkel a dit lundi ne pas être en mesure de garantir que les Etats membres de l'Union parviendront à un accord sur le fonds de relance européen, lors d'un Conseil qui aura lieu à la fin de la semaine.

"Des divergences persistent. Je ne peux pas dire aujourd'hui si nous parviendrons à un accord vendredi", a déclaré la chancelière allemande, lors d'une conférence de presse avec le président du Conseil italien Giuseppe Conte.

L'Italie et l'Allemagne sont d'accord sur la structure des propositions de l'UE, a-t-elle ajouté.

La réponse à apporter à la crise due au coronavirus a de nouveau mis en lumière des divergences entre les Vingt-Sept, avec d'un côté Paris, Berlin ou Rome qui sont favorables à l'idée de simples transferts budgétaires aux Etats les plus touchés, et, de l'autre, les Etats dits "frugaux" - Autriche, Pays-Bas, Danemark et Suède - qui préfèrent l'option de prêts remboursables.

Charles Michel, président du Conseil européen, a estimé mercredi que des négociations étaient encore nécessaires pour parvenir à un accord.

(Andreas Rinke, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Blandine Hénault)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M1321619
    14 juillet10:51

    La France ne rembourse les emprunts venant à échéance qu'en empruntant encore plus sur les marchés, préférerait que cet argent soit cadeau et ne s'ajoute pas à la dette déjà monstrueuse. La vraie question est : jusqu'à quand trouverons-nous des pigeons pour nous prêter ?

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer