1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fillon dénonce "un coup d'Etat institutionnel" de la gauche

Reuters01/02/2017 à 13:24

FILLON DÉNONCE "UN COUP D'ÉTAT INSTITUTIONNEL" DE LA GAUCHE

PARIS (Reuters) - François Fillon, fragilisé par l'enquête sur les emplois présumés fictifs de son épouse, a dénoncé mercredi devant les parlementaires Les Républicains "un coup d'Etat institutionnel" fomenté par la gauche, ont rapporté des participants.

Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle a demandé aux élus de "tenir quinze jours", le temps que l'enquête donne ses résultats.

"Nous sommes en face d'un coup d'Etat institutionnel", a-t-il dit lors d'une intervention à son QG de campagne, devant les parlementaires réunis, selon des participants.

"Cette opération ne vient pas de chez nous, cette affaire vient du pouvoir", a-t-il dit.

François Fillon a demandé la "solidarité" des parlementaires : "Nous devons tenir 15 jours".

L'un de ses porte-parole, Thierry Solère, a déclaré ensuite à la presse que "rien n'empêchera[it] François Fillon et la droite française d'être présents devant les Français au premier tour et au second tour" de l'élection présidentielle.

(Emile Picy, édité par Sophie Louet)

9 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • plelan
    01 février15:04

    Toujours la meme recette avec l'argument du complot. Pour moi trop c'est trop. Plus confiance.Je pense que des adversaires politiques pas trop c... auraient sorti celà bien avant afin que la justice ait le temps d'agir car dans ce cas elle sera obligée d'arrêter ses investigations afin de ne pas interférer dans la campagne.

    Signaler un abus

  • dratiser
    01 février14:27

    il ne peut pas designer les vais coupables , il se couperait immediatement de tout soutien de la droite .......

    Signaler un abus

  • picokrab
    01 février14:18

    il accuse la gauche : accusation sans preuve, heureusement que la justice ne fait pas pareil avec lui !

    Signaler un abus

  • benoitdh
    01 février14:05

    Le coup de Poutine de Hollande?

    Signaler un abus

  • ram54
    01 février13:56

    Ma fille de 15 ans se cherche un métier. Je lui ai conseillé, mère au foyer...ça paie bien!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer