Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

États-Unis: L'Oréal accusé de déposer des brevets «inutiles»
information fournie par Le Point 29/03/2018 à 06:25

La charge est lourde. L'avocat Steven J. Trzaska, ancien responsable des brevets au sein de la filiale américaine de L'Oréal, l'accuse de déposer chaque année des centaines de brevets « inutiles » ou de « mauvaise qualité ». Pour quelle raison ? « Celle de renforcer la réputation de L'Oréal auprès des analystes financiers et auprès de ses actionnaires », en se présentant comme « acteur scientifique innovant dans le domaine de produits de beauté », affirme l'ancien responsable. Il ajoute que sous sa responsabilité, et celle de son équipe, le nombre de brevets, correspondant à de véritables « inventions », aurait chuté. La direction du groupe lui aurait alors demandé d'augmenter le nombre de dépôts de brevets (il cite le chiffre de 500). Ce qu'il aurait refusé, entraînant son licenciement fin 2014. Steven Trzaska a déposé une plainte le 24 juin 2015 devant le tribunal du New Jersey pour contester ce licenciement qu'il juge abusif.

Le groupe français a tenté d'invalider la procédure, considérant que la plainte de son ancien employé n'avait pas été communiquée dans les règles en France. Des arguments qui n'ont pas convaincu la cour fédérale du New Jersey. Le 12 décembre 2017, elle a renvoyé le géant des cosmétiques dans les cordes. L'Oréal va devoir s'expliquer sur la valeur réelle des centaines de brevets qu'elle dépose chaque année.

Fin du pacte Nestlé-L'Oréal...

2 commentaires

  • 29 mars 09:01

    excellent... Ce genre de politique existe à mon avis dans d'autres entreprises comme PSA qui a ainsi breveté ses airbump ridicules. Deux fois plus de brevet que Renault alors que PSA n'a aucun véhicule électrique ! La logique est aussi comptable car elle gonfle le bilan d'immobilisations sans valeur mais qui "activent" des charges...donc optimisent le résultat. C'est un vrai débat !


Signaler le commentaire

Fermer