Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus: Castex invite à la patience pour les vaccinations
Reuters14/01/2021 à 11:01

PARIS (Reuters) - Jean Castex a invité jeudi les Français à la patience dans la campagne de vaccination contre le COVID-19, tout en se félicitant de constater une plus grande adhésion de la population.

Le chef du gouvernement, qui sera accompagné de plusieurs ministres, doit faire le point lors d'une conférence de presse en fin de journée sur les restrictions en vigueur en France pour tenter de freiner la propagation du coronavirus et sur la campagne de vaccination, dont la lenteur par rapport à la plupart des autres grands pays européens a été vivement critiquée.

Le gouvernement n'a eu de cesse de défendre sa stratégie consistant à réserver les premières doses disponibles aux populations les plus fragiles ou les plus exposées aux risques, à savoir les résidents d'Ehpad et le personnel soignant de plus de 50 ans.

Alors que près de 250.000 personnes avaient reçu à la date de mercredi soir une première dose de vaccin en France, il sera possible à partir de vendredi pour les personnes de plus de 75 ans de prendre un rendez-vous, par téléphone ou sur internet, en vue d'une vaccination à partir de lundi.

"Il faudra (...) être patient parce qu'évidemment, ça va susciter un rush, c'est tout à fait normal. Les rendez-vous vont s'étaler, c'est une très grosse opération inédite", a dit Jean Castex lors d'une visite au Centre hospitalier régional de Metz, en Moselle, l'un des 25 départements concernés par un couvre-feu à partir de 18h00, mesure dont le Premier ministre pourrait annoncer jeudi l'extension à l'ensemble du pays.

Le gouvernement a aussi justifié la relative lenteur du démarrage de la campagne de vaccination en France par sa volonté d'obtenir le consentement des personnes vaccinées, un principe que Jean Castex a une nouvelle fois défendu lors de ce déplacement à Metz.

"Je pense extrêmement important (...) au-delà de l'aspect quantitatif (...) il y a la crédibilité de toute cette opération (...) c'est-à-dire nous assurer, nous garantir que les choses se font dans le plus grand sérieux", a-t-il dit.

"Evidemment, il faut faire la chasse aux procédures inutiles mais il y a un certain nombre de règles à observer pour bien garantir à nos concitoyens que cette opération vaccinale se déroule dans les meilleures conditions de sécurité sanitaires possibles. Il en va de l'adhésion de nos concitoyens à cette opération. Je constate avec satisfaction que, grâce à tout ce qui est mis en place, l'adhésion augmente et c'est une excellente chose pour notre pays."

(Jean-Philippe Lefief et Bertrand Boucey, avec Matthieu Protard, édité par Blandine Hénault)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7163258
    14 janvier11:41

    Une bonne partie de ceux qui déclarent qu'ils ne se feront pas vacciner pestent contre la lenteur de la vaccination! rien d'anormal nous sommes en France...Idem pour les politiques de l'opposition qui disaient qu'il ne fallait pas aller trop vitre avec la vaccination et qui hurlent actuellement parce qu'elle n'irait pas assez vite ! Ce n'est que de l'anti gouvernement primaire pour la plupart...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer