Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

«C'est le moment d'investir dans les foncières cotées»
information fournie par Le Revenu31/07/2021 à 11:09

Frédéric Tempel, gérant du fonds Axa Aedificandi. (© DR)

Frédéric Tempel, gérant du fonds Axa Aedificandi. (© DR)

Grâce à une gestion prudente et diversifiée dans l’immobilier coté de la zone euro, le fonds AXA Aedificandi a presque retrouvé son niveau d’avant crise. Son gérant depuis près de vingt ans et responsable de l’immobilier coté en Bourse d’Axa IM Alts, Frédéric Tempel, pense que le rebond des foncières cotées n’est pas terminé. Il a accordé une interview au Revenu.

Comment expliquez-vous que l’immobilier coté ait autant baissé que les actions en mars 2020, alors qu’on le croit défensif ?
Frédéric Tempel : Effectivement l’immobilier qui est plutôt perçu comme un secteur refuge, n’a pas rempli son rôle défensif. La baisse des marchés actions a été brutale et assez peu discriminante. Tout le secteur immobilier a subi une chute spectaculaire et d’une ampleur inédite : entre son plus haut du 19 février 2020 et son plus bas du 18 mars, la valeur d’AXA Aedificandi (part A) a chuté de 40% (de 672,13 euros à 402,35 euros). On a craint le non-paiement des loyers et la non exécution des contrats pour «cas de force majeure».

Enfin n’oublions pas que cette baisse, liée à la panique provoquée par la pandémie et le confinement, a été suivi d’un rebond au fur et à mesure que les marchés ont été rassurés sur les conséquences limitées de ces événements sur l’immobilier. Ainsi la performance des parts A d’AXA Aedificandi sur l’ensemble de l’année 2020 ressort à -5.33%, tandis que depuis le début d’année 2021 la hausse est de 14,54% (au 22/07/2021).

L’immobilier coté a-t-il encore un potentiel de reprise ?
Frédéric Tempel : Oui. Nous avons encore du potentiel de redressement. J’estime qu’on a touché le fond mais la reprise n’a pas encore pris sa pleine

0 commentaire