Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Brexit: Londres va investir près de 788 millions d'euros pour fluidifier le trafic frontalier
Reuters12/07/2020 à 13:59

BREXIT: LONDRES VA INVESTIR PRÈS DE 788 MILLIONS D'EUROS POUR FLUIDIFIER LE TRAFIC FRONTALIER

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne va investir 705 millions de livres (788 millions d'euros) dans le développement des infrastructures frontalières pour assurer la fluidité des échanges après l'expiration, à la fin de l'année, de la période de transition convenue avec l'Union européenne, a annoncé dimanche Michael Gove.

"Nous mettrons en place des infrastructures spécifiques afin de fluidifier le trafic", a déclaré le ministre du bureau du cabinet au micro de la BBC.

Sur les 705 millions de livres, 470 millions seront consacrés à la construction d'installations portuaires et intérieures, notamment dans le sud-est de l'Angleterre, pour les échanges avec la France.

Le gouvernement britannique, qui est toujours en discussions avec l'Union européenne sur les termes d'un accord commercial post-Brexit, a promis de présenter prochainement ses projets au sujet du dispositif frontalier.

Dans une lettre divulguée par Business Insider, la secrétaire au Commerce international Liz Truss exprime des doutes quant à la légalité du projet et dit redouter que les ports ne soient pas prêts à temps.

"Je suis absolument certain que tout ce que nous faisons est conforme à la loi, que c'est conçu pour garantir non seulement le respect de la loi et la sécurité des personnes, mais pour faciliter le commerce", a poursuivi Michael Gove.

"Il y a des signes d' espoir, mais je ne voudrais pas être trop enthousiaste", a-t-il ajouté, évoquant les négociations avec Bruxelles.

(Paul Sandle, version française Jean-Philippe Lefief)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • kozlow67
    12 juillet19:32

    c'est déjà le cas... donald y veille !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer