Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Bercy table sur 16 mds d'euros d'économies dans le budget 2024
information fournie par Reuters14/09/2023 à 21:23

Le ministre français de l'économie, des Finances, de l'Industrie et de la sécurité numérique, Bruno le Maire à Paris, en France

Le ministre français de l'économie, des Finances, de l'Industrie et de la sécurité numérique, Bruno le Maire à Paris, en France

par Leigh Thomas

PARIS (Reuters) - Le gouvernement table sur plus de 16 milliards d'euros d'économies dans son budget 2024, a déclaré jeudi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, alors que Bercy a légèrement revu à la baisse sa prévision de croissance pour l'an prochain.

"Ces 16 milliards d'euros d'économie en 2024 sur la dépense publique viennent pour 10 milliards d'euros de la fin du bouclier tarifaire sur le gaz et sur l'électricité, pour 4,5 milliards d'euros de la réduction des aides aux entreprises, pour 1 milliard d'euros de la réduction des aides à la politique de l'emploi au moment où le taux de chômage atteint un plus bas historique et de 700 millions d'euros de recettes d'une réforme de structure de la réforme de l'assurance-chômage", a détaillé Bruno Le Maire devant la presse en présentant les prévisions macroéconomiques pour le projet de loi de finances 2024, qui sera présenté en fin de mois.

Alors que le gouvernement a déjà dû procéder cette année à un gel des crédits de dépenses de 5 milliards d'euros, ces nouvelles baisses sont nécessaires pour maintenir le cap de réduction du déficit que s'est fixé Bercy, de 4,9% du produit intérieur brut en 2023 à 2,7% en 2027.

La tâche est encore compliquée par le fait que le ministère de l'Economie a dû revoir légèrement à la baisse sa prévision de croissance pour 2024, a souligné Bruno Le Maire.

"La récession en Allemagne, les difficultés en Chine et la persistance de taux d'intérêt élevés auront néanmoins un impact sur cette croissance 2024. Nous révisons donc la croissance 2024 de 1,6 à 1,4 %", a-t-il déclaré.

Cette prévision reste cependant supérieure à la croissance de 1% prévue par le gouvernement cette année.

Bruno Le Maire prédit que le choc d'inflation de l'année écoulée continuera de s'atténuer, favorisant la dépense des ménages, traditionnel moteur de l'activité économique en France.

La hausse des prix devrait ralentir de 4,9% cette année à 2,6% en 2024, se rapprochant de l'objectif de la Banque centrale européenne, a-t-il dit.

Tout en réduisant les dépenses, le gouvernement prévoit aussi d'augmenter certains investissements, avec notamment 4 milliards d'euros au total d'augmentation des budgets du ministère de l'Intérieur et du ministère des Armées, a ajouté Bruno Le Maire.

Sept milliards d'euros seront également alloués à des investissements dans la transition écologique, qui seront précisés d'ici la fin du mois et financés par la suppression de certaines exemptions fiscales pour les entreprises utilisant des énergies fossiles.

Cependant, l'argent dégagé par la suppression de l'avantage fiscal sur le gazole non routier, étalée jusqu'en 2030, servira à aider les secteurs agricole et du BTP à se convertir à l'utilisation de biocarburants, a déclaré Bruno Le Maire.

(Rédigé par Jean-Stéphane Brosse)

7 commentaires

  • 15 septembre07:59

    Sont ils un seul instant à, jeun?