Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Airbus/Boeing: Paris évoque une riposte de l'UE sans levée des sanctions US
Reuters13/08/2020 à 12:12

AIRBUS/BOEING: PARIS ÉVOQUE UNE RIPOSTE DE L'UE SANS LEVÉE DES SANCTIONS US

AIRBUS/BOEING: PARIS ÉVOQUE UNE RIPOSTE DE L'UE SANS LEVÉE DES SANCTIONS US

PARIS (Reuters) - Bruno Le Maire a pris note jeudi de la décision des Etats-Unis de s'abstenir d'imposer de nouveaux tarifs douaniers dans le cadre du litige transatlantique sur les subventions à Airbus et Boeing tout en évoquant la possibilité d'une riposte européenne si ces sanctions persistaient.

Le ministre français de l'Economie et des Finances, qui s'exprimait devant la presse en marge d'un déplacement auprès d'agents des douanes dans les Pyrénées-Atlantiques, a salué l'absence d'"escalade" des tensions dans ce dossier.

Il a cependant souligné que des produits européens - dont l'aéronautique et les vins français notamment - restaient soumis à des tarifs douaniers supplémentaires et souhaité qu'un "règlement définitif" soit trouvé "le plus rapidement possible" dans ce contentieux qui dure depuis plus de 15 ans.

Faute de parvenir à un tel accord, et si jamais les sanctions américaines étaient maintenues, l'Union européenne devra "se préparer elle aussi à riposter par des sanctions", a-t-il prévenu.

(Myriam Rivet, édité par Marc Angrand)

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ccambrai
    13 août16:08

    Il faut raison garder, et apaiser cette situation, qui risquerait, dans le cas contraire, de voir l'entrée d'une 3 ème force.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer