Zodiac Nautic relocalise sa production chinoise en France

le
0
    TOULOUSE, 18 février (Reuters) - Sept mois après son 
sauvetage par la société Energetic Developpement, le leader 
mondial des bateaux pneumatiques Zodiac Nautic commence à 
rapatrier en France une partie la production qui avait été 
délocalisée en Chine en 2013.  
    La production de flotteurs PVC de la gamme Zodiac, qui avait 
été sous-traitée à une entreprise chinoise a redémarré début 
février sur le site d'Ayguesvives, en Haute-Garonne.  
    En septembre prochain, Zodiac Nautic a prévu de rapatrier 
dans sa filiale tunisienne et dans son usine française la 
fabrication de flotteurs pour son autre marque de bateaux 
pneumatiques, Bombard.  
    Par ailleurs, en 2017, les annexes de bateaux de la gamme 
Cadet S feront leur retour à Ayguesvives, siège mondial de 
Zodiac Nautic. L'objectif de l'entreprise est de rapatrier 100% 
de l'activité flotteurs fabriquée en Chine et 80% de son 
activité annexe. Une sous-traitance chinoise sera maintenue pour 
assurer l'approvisionnement des revendeurs de la zone Océanie. 
    "La conjoncture est favorable au rapatriement de la 
production en France et l'activité industrielle du site 
d'Ayguesvives a besoin d'être optimisée", a dit à Reuters Pascal 
Andriot, directeur industriel et qualité de Zodiac Nautic.  
    "D'autre part, nous avons constaté un discrédit sur nos 
marchés lié à la fabrication chinoise. Nos clients ne sont pas 
satisfaits du niveau de qualité des produits chinois." 
    Portée par l'ancienne société Z Marine, la marque plus que 
centenaire de bateaux pneumatiques a bien failli disparaître. 
    Très endettée, la société contrôlée entre 2007 et 2013 
successivement par deux fonds d'investissement américains, 
Carlyle puis OpenGate Capital, ne disposait plus de trésorerie 
pour faire face à son carnet de commandes, d'où son placement 
redressement judiciaire en avril 2015. 
    En juillet 2015, le tribunal de commerce de Nanterre avait 
retenu parmi neuf candidats l'offre d'Energetic Developpement et 
de son dirigeant Dominique Heber-Suffrin, auxquels se sont 
associés les deux industriels Pierre Bastid et Florent 
Battistella pour la reprise de la branche nautisme de Z Marine. 
    La nouvelle société qui a repris le nom historique de Zodiac 
Nautic, emploie 300 personnes, 188 en Tunisie, 29 aux Etats-Unis 
et 80 en France dont 60 à Ayguevives. 
    La branche espace de Z Marine, dédiée à la fabrication de 
ballons stratosphériques et d'isolants pour satellites, a quant 
à elle été cédée au groupe Airstar qui a conservé 25 emplois sur 
27 sur le même site d'Ayguesvives. 
    Après avoir investi 7 millions d'euros en juillet 2015 pour 
relancer l'activité, les trois actionnaires de Zodiac Nautic 
vont injecter 3 millions d'euros supplémentaires au printemps 
pour honorer les commandes du début de saison. Ils visent en 
2016 un chiffre d'affaires de 24,5 millions d'euros. 
 
 (Johanna Decorse, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant