Virbac soutenu par l'amélioration du résultat de sa filiale US

le
0
    * Résultat opérationnel ajusté S1 à E39,7 mlns (+44,8%) 
    * CA S1 à E430 mlns (+3,5% à change et périmètre identiques) 
    * Croissance organique 2016 ramenée entre 4,5 et 6,5% 
 
    PARIS, 19 septembre (Reuters) - Virbac  VIRB.PA  a abaissé 
lundi sa prévision de croissance organique pour 2016 pour tenir 
compte d'une concurrence accrue au Chili et aux Etats-Unis ainsi 
que d'une évolution défavorable des taux de changes. 
    Pour les six premiers mois de l'exercice en cours, le 
résultat opérationnel courant ajusté de Virbac s'est élevé à 
39,7 millions d'euros (+44,8%) correspondant à 9,2% du chiffre 
d'affaires, contre 6,3% un an auparavant.  
     En 2015, le laboratoire vétérinaire avait été très affecté 
par des problèmes de production de son usine américaine de Saint 
Louis (Missouri) qui avait entraîné une contribution 
opérationnelle négative de 15,4 millions d'euros de sa filiale 
américaine sur l'exercice passé.  . 
    Au premier semestre 2016, celle-ci a enregistré une 
contribution positive de deux millions d'euros grâce notamment à 
l'amélioration de la marge et une baisse des dépenses 
exceptionnelles, explique Virbac dans un communiqué. 
    L'usine, arrêtée au premier semestre 2015 après une 
inspection des autorités locales qui avait exigé un renforcement 
des procédures de qualité, a été ré-inspectée en août et en 
septembre 2016. 
    A la suite de ces visites, la FDA a remis a Virbac un 
rapport contenant cinq observations auxquelles Virbac devra 
répondre dans les 15 jours. Les autorités sanitaires décideront 
alors "des suites à donner à (son) inspection dans un délai qui, 
généralement s'étend de deux à six mois", précise Virbac. 
    Au premier semestre, les ventes  du groupe ont totalisé 430 
millions d'euros, en repli de 0,5% à données publiées mais en 
augmentation de 3,5% à changes et périmètre identiques dopées, 
entre autre, par la montée en puissance de nouveaux produits 
antiparasitaires pour animaux de compagnies lancés en Europe. 
    Pour la totalité de l'exercice en cours, Virbac vise une  
croissance organique située entre 4,5 et 6,5% en 2016, contre 
"autour de 7%" envisagée auparavant. 
    Virbac explique que la "mise à jour" de sa prévision tient 
compte notamment d'une concurrence accrue sur sa marque Sentinel 
au Chili et aux Etats-Unis et d'une "variabilité résiduelle dans 
les perspectives de production et de commercialisation d'ici fin 
décembre aux Etats-Unis". 
    Le laboratoire confirme que son résultat opérationnel ajusté 
2016 devrait se situer "au-dessus de 10% a taux de change 
constants", contre 6,7% en 2015. 
    Il indique que sa dette nette devrait s'améliorer d'environ 
50 millions d'euros sur 2016 et que son ratio dette nette sur 
EBITDA se situerait autour de 4,5% à taux de change constants. 
    A fin 2015, l'endettement de Virbac avait augmenté de 208% à 
605 millions d'euros suite au rachat d'activités vétérinaires à 
l'américain Eli Lilly pour 410 millions de dollars qui lui a 
permis de mettre la main sur la marque Sentinel. 
    L'action Virbac a clôturé lundi à 183 euros (-1,08%) faisant 
ressortir une capitalisation boursière de 1,55 milliards 
d'euros. Elle a perdu 16,74% depuis de début de l'année. 
     
    Le communiqué: 
    http://bit.ly/2cYNuAz 
 
 (Noëlle Mennella, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant