Vinci : résistance démontrée

le
0
La forte croissance du trafic aéroportuaire va profiter au groupe. (© Vinci)
La forte croissance du trafic aéroportuaire va profiter au groupe. (© Vinci)

(lerevenu.com) - Contentieux. La décision du gouvernement de surseoir à l'application des hausses de tarifs sur les autoroutes à compter du 1er février a conduit les sociétés concessionnaires à entamer une procédure contentieuse auprès du Conseil d'Etat «Les formules de hausses de tarifs sont gravées dans le marbre. Nous n'avons pas le choix», s'est justifié Xavier Huillard, le PDG de Vinci lors de la présentation des résultats annuels.

Calmer le jeu. Pour autant, « nous sommes ouverts à la discussion et nous trouverons les voies d'une sortie de crise » affirme le PDG. Un groupe de parlementaires examine actuellement les propositions faites par les sociétés d'autoroutes pour faire évoluer les règles du jeu. Un accord « gagnant-gagnant » permettrait de compenser la modération des tarifs par un allongement de la durée des concessions.

Bloc "A lire aussi"

Les sociétés d'autoroutes sont souvent montrées du doigt pour leurs «surprofits». Il est vrai que la marge opérationnelle courante de Vinci Autoroutes a atteint 45,2% en 2014 (9,4% pour la moyenne du groupe). Mais compte tenu de l'ampleur des capitaux engagés, le taux de rentabilité interne (TRI) n'est en rien exceptionnel : de 7 à 7,5%. «Nous sommes même en-dessous du business plan de 2005-2006», plaide Xavier Huillard.

C'est dans ce contexte de tension que Vinci a

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant