Villa-grotte à vendre pour propriétaire détestant les angles droits

le
1

EN IMAGES - À mi-chemin entre œuvre d'art et habitation, cette étonnante villa dessinée par l'architecte français Jacques Couëlle est à vendre. Cap sur la région de Cannes si vous avez plus de 2 millions d'euros à dépenser.

Architecte autodidacte, difficile à classer dans les grands mouvements de sa profession, Jacques Couëlle nous a laissé quelques «maisons sculptures» aux formes étonnantes, réalisées en béton projeté et sculpté. Il se trouve que l'une de ses cinq «maisons paysage», installée à Mouans-Sartoux, sur les hauteurs de Cannes, est actuellement à la vente. C'est le réseau immobilier Espaces atypiques qui commercialise pour 2,45 millions d'euros la réalisation de cet «architecte des milliardaires», comme on le surnommait jusqu'à son décès en 1996.

» LIRE AUSSI - Le couturier Pierre Cardin vend son incroyable Palais Bulles

Il est vrai que Jacques Couëlle avait notamment conçu la maison de maître sur l'île d'Arros, dans les Seychelles, pour les époux Bettencourt ou encore formé l'architecte Antti Lovag, l'auteur du célèbre Palais Bulle, propriété de Pierre Cardin. Cette réalisation de 1962 surnommée «Les Troglodytes» développant une surface habitable de 231 m², sur un terrain paysager de 3000 m², et a été labellisée Patrimoine du XXe siècle.

» LIRE AUSSI - Le village des Barbapapas est à vendre

Dans un domaine privé et sécurisé, l'acheteur aura tout le loisir de profiter d'une piscine et d'une vue dégagée sur la baie de la Napoule et sur le massif de l'Estérel. Et pour l'intérieur, il ne sera pas trop mal servi entre les 4 chambres et les trois salles de bains. Une architecture qui se caractérise par une grande variété de formes et de matières. Une chose est sûre: les angles droits chers au mouvement moderne de l'époque sont proscrits au profit de formes organiques et arrondies, inspirées et intégrées parfaitement dans la nature.

Triptyque en bronze

L'essentiel des espaces est conçu de plain-pied et mêle béton, pierre brute, terre cuite, fer, verre, bois et cuivre. Le séjour est dominé par une cheminée centrale et arrondie, caractéristique des maisons de Jacques Couëlle, ainsi qu'une sculpture murale, triptyque en bronze de Constantin Andreou dissimulant deux portes, dont une conduisant vers la cuisine et le cellier, considérés comme des pièces annexes. Un escalier en courbe épousant la cheminée permet d'accéder à l'étage supérieur. L'extérieur offre, quant à lui, diverses terrasses et dégagements offrant une vue sur la nature et les formes variées de la maison, sans oublier un garage, un cellier et une cave à vins installés au sous-sol.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2734309 il y a un mois

    Merci pour la photo !