Vers une diminution des forces de maintien de la paix au Darfour

le
0
    NATIONS UNIES, 29 juin (Reuters) - Le Conseil de sécurité 
des Nations unies a approuvé jeudi le principe d'un retrait 
progressif des effectifs de la force de maintien de la paix 
déployée dans la région soudanaise du Darfour. 
    Le secrétaire général de l'Onu, Antonio Guterres, et l'Union 
africaine (UA) ont préconisé cette mesure le mois dernier et les 
quinze membre l'ont approuvée jeudi à l'unanimité. 
    Le conflit du Darfour a commencé en 2003 lorsque des tribus 
majoritairement non arabes ont pris les armes contre le 
gouvernement de Khartoum et une force conjointe des Nations 
unies et de l'Union africaine, la Minuad, y est déployée depuis 
2007. 
    Quelque 300.000 personnes ont été tuées au Darfour depuis le 
début du conflit en 2003, selon l'Onu. Plus de 2,5 millions 
d'habitants ont été déplacés et 4,4 millions ont besoin d'aide. 
    La résolution adoptée jeudi prévoit que le nombre de soldats 
de l'Onu soit ramené à 11.395, contre 15.485 actuellement, en 
six mois. Le nombre de policiers serait quant à lui ramené à 
2.888 contre 3.403 actuellement. 
    A moins que le Conseil de sécurité n'en décide autrement, 
les effectifs seront encore réduits à 8.735 militaires et 2.500 
policiers au cours du premier semestre 2018. 
 
 (Michelle Nichols, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant