Vers un CAC40 à 5.000 points en fin d'année pour Cholet Dupont

le , mis à jour à 18:37
9

Une fois le mois de juin passé, les indices boursiers européens devraient retrouver le chemin de la hausse estime Vincent Guenzi (Cholet Dupont).
Une fois le mois de juin passé, les indices boursiers européens devraient retrouver le chemin de la hausse estime Vincent Guenzi (Cholet Dupont).

De nombreuses inconnues empêchent d’y voir clair sur les perspectives des marchés à court terme. Mais d’ici la fin de l’année, l’horizon semble plutôt dégagé et pourrait permettre une hausse des actions estime Vincent Guenzi, directeur de la stratégie chez Cholet Dupont.

Pour l’instant, « Le manque de visibilité reste notoire » sur les marchés boursiers affirme sans surprise Vincent Guenzi dans la dernière note de marché de la société de gestion Cholet Dupont.

Les marchés traversent une phase qui « reste caractérisée d’un côté par un manque d’enthousiasme des investisseurs et de l’autre par un certain sang-froid grâce aux forces de rappel qu’entretiennent  les Banques Centrales » observe le stratégiste, pour qui « cette situation perdurera tant que l’environnement économique et géopolitique sera instable ».

Depuis le début du mois de juin, c’est surtout l’attentisme qui domine sur les marchés à l’approche du vote sur le Brexit le 23 juin. Parallèlement à cette longue attente agrémentée de sondages donnant une avance variable au camp pro-européen, les indicateurs économiques sans relief n’aident pas les investisseurs à savoir à quel saint se vouer.

« Le rythme de la croissance économique est toujours hésitant, la preuve en est les derniers chiffres de créations d’emplois aux Etats-Unis qui se sont affichés en forte baisse. Faut-il déjà anticiper une nouvelle étape de ralentissement ou bien ces chiffres ne sont-ils que la conséquence de la faible croissance depuis le début de l’année ? Nul ne le sait, même la Fed l’ignore » affirme Vincent Guenzi.

D’où l’éternelle incertitude sur l’évolution à venir des taux de la Fed, mais « cela ne semble plus émouvoir les investisseurs, conscients que les intentions [de la Banque Centrale américaine] seront confrontées aux réalités » économiques, estime le stratégiste.

CAC40 attendu à 5.000 points en fin d’année

Dans ce contexte, « Nous restons assez prudents pour le mois de juin. Au-delà, la disparition des facteurs d’incertitude pourrait favoriser les actions pendant l’été si [un regain] de croissance se produit, avant que les élections américaines ne reviennent au premier plan » affirme Vincent Guenzi, qui résume : « Nous restons assez positifs pour la fin de l’année ».

« Assez positifs » s’approche de l’euphémisme : Cholet Dupont prévoit en effet un CAC40 à 5.000 points au 31 décembre 2016, représentant une hausse de l’indice parisien de 10 à 15% par rapport à son niveau actuel.

En termes de stratégie d’investissement, « Nous conservons notre recommandation Neutre à court terme sur les actions [mais] nous les surpondérons encore à moyen terme par le biais des actions européennes (…). Les actions américaines restent moins risquées mais elles offrent un potentiel de hausse limité », explique Vincent Guenzi.

Enfin, du côté des choix sectoriels, « Nous avons modifié nos opinions en Europe comme suit : à moyen terme, abaissement des secteurs Alimentation et Media, qui apparaissent assez chers.  A court terme, nous réduisons le secteur Chimie et nous relevons les secteurs Santé et Banques à Neutre ainsi que le secteur Immobilier à Surpondérer ».

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • legios il y a 9 mois

    Le 15 décembre, le pronostic semble beaucoup moins ridicule.

  • 22bv44 le vendredi 10 juin 2016 à 10:18

    5000 points à la fin de l'année! beh voyons! et un chômage à 5% en France aussi à la fin 2016!

  • JPANTO le jeudi 9 juin 2016 à 20:23

    Pourquoi seulement 5000 ;-) .....et pas 5500 ou 6000?

  • jcaumon2 le jeudi 9 juin 2016 à 19:24

    CAC à 5000... ou a 3000 ? plus personne n'ose acheter à ce niveau de risques; prédire le CAC à 5000 pourrait attirer des acheteurs...pour mieux vendre !!!

  • M7188146 le jeudi 9 juin 2016 à 19:24

    vouloir faire croire à tous prix que la bourse va monter alors que l'ensemble des acteurs principaux (fonds de toutes sortes) jouent la baisse, ça doit avoir un nom?

  • Bert1414 le jeudi 9 juin 2016 à 18:43

    quoi qu'ils prennent j'en veux, dans le contexte actuel un peu de drogue euphorisante est la bienvenue !

  • guyguy16 le jeudi 9 juin 2016 à 17:46

    Pire que les Dupont et Dupond!TOUT va s'effondrer,go to gold:

  • M7188146 le jeudi 9 juin 2016 à 17:40

    quand on ne sait pas on se tait, même si nous ne sommes pas à un ineptie de plus, il suffirait de remettre la bourse à ses fondamentaux et elle se porterait mieux et nos banques également, mais on n'entretiendrait plus la spéculation mais là...

  • d.jousse le jeudi 9 juin 2016 à 17:32

    et d'ici là, on passe par combien?