Ventes 2015 en hausse et grosse amende en vue pour Volkswagen

le , mis à jour à 17:38
0
LES VENTES 2015 DE VOLKSWAGEN DÉPASSENT CELLES DE 2014
LES VENTES 2015 DE VOLKSWAGEN DÉPASSENT CELLES DE 2014

par Gernot Heller

BERLIN (Reuters) - Volkswagen a vendu plus de véhicules en Allemagne en 2015 qu'en 2014, rapporte mardi la presse allemande, au lendemain de l'annonce de l'ouverture aux Etats-Unis d'une procédure au civil qui pourrait lui valoir une amende de plusieurs milliards de dollars.

Le premier constructeur européen a écoulé l'an dernier 685.669 modèles sur le marché allemand, soit 4% de plus qu'en 2014, et a enregistré en décembre une hausse de 2,5% de ses immatriculations avec 50.887 unités, rapporte le quotidien Bild.

Le journal cite des chiffres de l'agence fédérale des transports KBA, qui n'a pu être jointe dans l'immédiat pour commenter ces informations.

Volkswagen a appris lundi que le département américain de la Justice avait ouvert contre lui une procédure au civil au sujet de la manipulation par le constructeur allemand des émissions polluantes de ses véhicules.

La firme de Wolfsburg est soupçonnée par la justice américaine d'infraction à la législation sur la pollution de l'air (Clean Air Act) pour avoir installé des logiciels de manipulation sur 600.000 véhicules afin de déjouer les contrôles effectués par les autorités.

Même si l'amende qui sera infligée à Volkswagen aux Etats-Unis devrait être largement inférieure au maximum théorique de 90 milliards de dollars, la classe politique allemande s'inquiète déjà des conséquences de cette procédure sur l'emploi.

"Bien sûr que les nouvelles venues des Etats-Unis sont préoccupantes pour ceux qui s'inquiètent pour leur emploi au sein de l'industrie automobile allemande", a ainsi déclaré le député Hubertus Heil, ancien secrétaire général du Parti social-démocrate (SPD).

UNE PROCÉDURE AU PÉNAL POSSIBLE

On s'inquiète également dans le camp des conservateurs de la chancelière Angela Merkel, où certains s'interrogent sur les intentions réelles des autorités américaines.

"Etant donné la masse de plaintes accumulée contre VW, je commence à soupçonner les autorités américaines de prendre le risque de poursuivre une politique industrielle agressive pour favoriser l'industrie automobile américaine au détriment de l'industrie automobile allemande", a dit à Reuters Michael Fuchs, vice-président de la fraction CDU/CSU au Bundestag.

Le département américain de la Justice se réserve la possibilité d'ouvrir aussi une procédure au pénal contre Volkswagen, qui nécessiterait cependant davantage d'éléments à charge qu'une procédure au civil.

Le constructeur est confronté à la plus grave crise de son histoire depuis les premières révélations, en septembre, sur la manipulation des résultats des tests d'émissions polluantes de certains moteurs diesel.

Le scandale a fait fondre de plus d'un tiers la capitalisation boursière du groupe, l'a contraint à changer de président du directoire et risque de ternir durablement sa réputation de qualité et de fiabilité.

Volkswagen doit faire face en outre aux frais engendrés par le rappel et la modification des véhicules équipés du logiciel de trucage des tests, sans parler de la facture du volet judiciaire de l'affaire, difficile à chiffrer.

Enfin, selon une source du constructeur allemand, VW a du mal à s'entendre avec les autorités américaines sur les modalités de mise en conformité des véhicules incriminés dans l'affaire des tests truqués.

La source ajoute que Volkswagen aura de nouvelles discussions avec le Californian Air Resources Board cette semaine et avec l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) la semaine prochaine dans l'espoir de parvenir à une solution d'ici la mi-janvier.

Remédier au problème implique de produire de nouveaux composants qui doivent eux-mêmes être testés, ce qui explique en partie les difficultés du processus, a expliqué la source.

L'action VW a terminé en baisse de 4,23% à 121,05 euros en Bourse de Francfort, dont l'indice Dax finit stationnaire.

(Avec Andreas Cremer; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant