Vallourec anticipe des marchés toujours très dégradés en 2016

le
0
    * Perte nette de 865 mlns en 2015, Ebitda de -77 mlns 
    * La perte d'Ebitda devrait se creuser en 2016 
    * Cash flow attendu à -600 mlns 
    * Objectifs 2020 confirmés 
 
 (Actualisé avec précisions et citations) 
    PARIS, 18 février (Reuters) - Vallourec  VLLP.PA  a annoncé 
jeudi des pertes au titre 2015 et estime que ses marchés 
devraient rester largement dégradés sur une majeure partie de 
2016, le groupe misant sur sa restructuration en cours pour y 
faire face. 
    Le producteur de tubes sans soudure en acier, plombé par la 
baisse des investissements des compagnies pétrolières, a 
confirmé que son free cash flow devrait s'établir cette année à 
-600 millions d'euros (contre +135 millions en 2015). 
    Il estime également que sa perte d'Ebitda devrait se  
creuser par rapport à 2015 et table de nouveau sur un résultat 
négatif au titre de 2016. 
    "Nous pensons que l'environnement de marchés va rester 
difficile, sans doute pour l'essentiel de l'année", a déclaré 
lors d'une conférence téléphonique Philippe Crouzet, le 
président du directoire. 
    "Dans ce contexte marqué par une nouvelle chute du prix du 
baril, il est clair que nos clients n'ont guère d'autre réponse 
à court terme que de réduire drastiquement leurs 
investissements." 
    Olivier Mallet, le directeur financier, a précisé que 
Vallourec tablait dans son scénario central sur "une reprise 
progressive" de ses activités pétrole et gaz à partir de 2017.   
  
    Après avoir présenté début février un projet d'augmentation 
de capital d'un milliard d'euros souscrite pour moitié au moins 
par l'Etat français et le japonais NSSMC  5401.T , Vallourec a 
confirmé que sa restructuration lui permettrait de dégager 
environ 750 millions d'Ebitda additionnel à compter de 2020. 
  
     
    ENCORE 2.200 POSTES À SUPPRIMER  
    Il a précisé que près de 50% de cet objectif devrait être 
réalisé d'ici 2018, indépendamment de toute reprise des volumes, 
et continue de viser à horizon 2020 un Ebitda de 1,2 à 1,4 
milliard d'euros et un free cash flow normalisé de 500 à 600 
millions.    
    Vallourec accuse au titre de 2015 une perte nette de 865 
millions d'euros (contre -924 millions en 2014) qui inclut des 
dépréciations d'actifs de 296 millions et des charges de 
restructuration de 101 millions.     
    L'Ebitda s'établit à -77 millions (contre +855 millions) et 
le chiffre d'affaires à 3.803 millions (-33,3%). Comme annoncé, 
Vallourec ne propose pas de dividende. 
    Philippe Crouzet a précisé que le groupe estimait devoir 
encore réduire ses effectifs de 2.200 postes au niveau mondial 
d'ici 2017 dans le cadre de son plan structurel. Il a déjà 
supprimé environ 3.500 postes équivalent temps plein en 2015, 
soit 14% de ses effectifs, dont 2.500 permanents. 
    Vallourec souligne qu'il dispose de 631 millions d'euros de 
liquidités, soit 244 millions de plus que la dette exigible à 
court terme, et de lignes de crédit confirmées non tirées d'un 
montant de 1,8 milliard, sans échéance de remboursement 
significative avant 2017. 
    Il vise un endettement net inférieur à 1,5 milliard d'euros 
à fin 2016, après l'augmentation de capital, à comparer avec une 
dette nette de 1,51 milliard à fin 2015. 
    Avant ces annonces, l'action Vallourec a clôturé sur un 
cours de 4,156 euros, accusant une baisse de 52% depuis début 
2016 après -62% en 2015, pour une capitalisation de 564 
millions.  
     
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/1oMVVzP  
 
 (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant