USA-Faible hausse des stocks de gros, les ventes augmentent encore

le
0
    WASHINGTON, 12 juillet (Reuters) - Les stocks de gros n'ont 
que très modérément augmenté en mai aux Etats-Unis, ceux du 
secteur de l'automobile s'étant sensiblement réduits, ce qui 
laisse penser que les stocks ont continué de freiner la 
croissance au deuxième trimestre. 
    Le département du Commerce a annoncé mardi que les stocks de 
gros avaient augmenté de 0,1% en mai, après une hausse de 0,7% 
(0,6% en première estimation) en avril. Les économistes 
interrogés par Reuters prévoyaient une hausse de 0,2% en mai. 
    La composante des stocks de gros entrant dans le calcul du 
PIB, qui fait abstraction des stocks automobiles, a connu une 
progression de 0,4% en mai, gain attribuable essentiellement à 
la hausse des prix de matières premières telles que le pétrole, 
ce qui devrait être sans effet notable sur la croissance du 
deuxième trimestre, une fois ajustée de l'inflation. 
    Les stocks ont retranché un peu plus de deux dixièmes de 
points à la croissance du PIB au premier trimestre, laquelle 
était ressortie à 1,1% en rythme annualisé. On anticipe pour le 
deuxième trimestre une croissance annualisée de l'ordre de 2,4%. 
    Les stocks pèsent sur la croissance depuis le troisième 
trimestre 2015. Les entreprises avaient accumulé des stocks d'un 
volume sans précédent au premier semestre 2015, dépassant 
largement la demande. Le rythme de constitution des stocks a 
ensuite décéléré mais il est resté élevé au second semestre 2015 
et au premier trimestre 2016. 
    Les stocks de produits pétroliers ont augmenté de 3,2% en 
mai, après +1,4% en avril. Les stocks d'automobiles ont diminué 
de 1,9%, leur recul le plus marqué depuis septembre 2013, tandis 
que les stocks de produits agricoles ont bondi de 5,9%. 
    Les ventes des grossistes ont augmenté de 0,5% en mai, après 
+0,8% en avril. A ce rythme, il faudrait 1,35 mois pour épuiser 
les stocks après 1,36 mois en avril.  
     
    Tableau:   
    Les indicateurs américains en temps réel  ECONUS    
     
     
 
 (Lucia Mutikani, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant