Une trajectoire toujours positive en 2015 pour l'immobilier d'entreprise en Allemagne

le
0

L'Allemagne a le vent en poupe auprès des SCPI. Si certaines d'entre elles investissent au cas par cas,  Novapierre Allemagne (Paref Gestion)  en a  fait, le cœur de sa stratégie d'investissement. Pour cause, d'après La Française REIM, la bonne santé de l’économie allemande devrait s’accentuer en 2015 et  les liquidités devraient encore affluer en abondance. Sur les marchés locatifs, les loyers pour des biens de qualité, correctement localisés, devraient poursuivre leur progression.

Dans sa lettre «Immobilier et Perspectives» La Française REIM dresse un panorama positif du marché immobilier d'entreprise en Allemagne. Il est vrai que la croissance  « reste robuste » (1,6 % en 2014 et 1,5 % anticipée pour  2015). Sur le marché de l’immobilier de bureaux, les nombreuses  prises à bail atteignent près de 2,2 millions de m² sur les quatre principaux marchés allemands en 2014 (+ 10 %). L’absorption nette demeure très positive, « soutenue par un taux de chômage stabilisé autour de 6,5 %, l’un des plus bas d’Europe».

Berlin et Hambourg ont enregistré des niveaux particulièrement élevés de demande placée. En revanche,  Francfort a subi une baisse importante des transactions locatives en raison de la « rareté de surfaces spacieuses et qualitatives actuellement disponibles». Pourtant, le taux de vacance  y demeure à un niveau nettement plus élevé que celui des autres marchés allemands ce qui confirme «la forte inadéquation entre l’offre et la demande». Mais, sur les quatre principaux marchés allemands, la vacance a poursuivi en moyenne sa rapide résorption pour reculer de 8% l'année dernière. Les loyers « prime »  se sont stabilisés  après quatre années de hausse quasi ininterrompue. Quant au  marché de l’investissement, il a été lui aussi, très actif. Il représente un volume annuel de 39,8 Mds € en 2014 (+ 31 % sur un an) soit, «son meilleur niveau depuis 2007». Les taux de rendement « prime » se sont, quant à eux, régulièrement contractés depuis le 1er trimestre 2009. Ils tendent cependant à se stabiliser progressivement.

La bonne santé de l’économie allemande devrait s’accentuer en 2015, portée à la fois par la demande interne et une reprise plus franche des échanges commerciaux à l’international. «Ces tendances endogènes s’ajouteront aux phénomènes exogènes qui impacteront positivement l’ensemble de la zone euro». Les liquidités devraient encore continuer à affluer en abondance. Dans ce contexte, la prime à l’acquisition de portefeuilles de grandes tailles devrait s’intensifier «à condition qu’ils regroupent des actifs plutôt qualitatifs». La pression sur les taux de rendement va persister, tandis que sur «les marchés locatifs, les loyers pour des biens de qualité, correctement localisés, devraient poursuivre leur progression».


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant