Une 2e greffe du coeur de Carmat évoquée, l'action bondit

le
0

(Actualisé avec contexte) PARIS, 5 septembre (Reuters) - L'action Carmat ALCAR.PA bondissait vendredi à la Bourse de Paris après des informations de presse faisant état d'une deuxième implantation sur un patient du coeur artificiel développé par le groupe. Selon plusieurs médias, cette implantation a eu lieu il y a quelques semaines à l'hôpital Laënnec-Nord du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), qui fait partie des trois établissements autorisés à tester le coeur artificiel de Carmat. Personne n'était joignable dans l'immédiat chez Carmat pour commenter ces informations. Vers 9h50, l'action Carmat gagnait 12,81% à 91,43 euros. La cotation du titre a été retardée une dizaine de minutes à l'ouverture de la Bourse en raison d'un afflux d'ordres d'achat. Claude Dany, 76 ans, le premier greffé, est mort le 2 mars, 74 jours après l'implantation du coeur de Carmat. Le groupe avait obtenu en juillet l'autorisation de reprendre ses essais de faisabilité en annonçant des "mesures complémentaires" pour les poursuivre "dans les meilleures conditions de sécurité". ID:nL6N0PS25Z Carmat avait toutefois rappelé que, sous réserve d'obligations réglementaires ou de circonstances particulières, elle ne prévoyait pas de communiquer sur les résultats intermédiaires de ses essais. La société a reçu en septembre 2013 le feu vert des autorités françaises pour réaliser les premières implantations de son coeur artificiel sur quatre patients en France. Mis au point par le chirurgien français Alain Carpentier, ce coeur artificiel autonome reproduit le fonctionnement du coeur naturel. Il est destiné à des malades souffrant d'une insuffisance cardiaque à un stade terminal et dont l'espérance de vie est très courte. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant