UBS met en garde contre la hausse du franc suisse

le
0

* Bénéfice de CHF963 mlns au T4, consensus CHF937 mlns * Propose un dividende triplé * L'action recule de plus de 3% (Actualisé avec résultats, déclarations, contexte, cours de Bourse) par Joshua Franklin et Katharina Bart ZURICH, 10 février (Reuters) - UBS UBSG.VX , première banque suisse, a prévenu mardi que sa rentabilité serait affectée par la hausse soudaine du franc et par les taux d'intérêt négatifs pratiqués en Suisse et dans la zone euro. Le franc suisse s'est envolé après la décision inattendue prise le 15 janvier par la Banque nationale suisse (BNS) de renoncer au cours plancher face à l'euro, qui devrait pénaliser les institutions financières et les exportateurs. "Le raffermissement du franc suisse par rapport à d'autres monnaies, en particulier le dollar américain et l'euro, ainsi que les taux d'intérêt négatifs dans la zone euro et en Suisse, exerceront une pression sur notre rentabilité et, s'ils persistent, sur certains des niveaux de performance que nous visons", écrit UBS dans un communiqué accompagnant ses résultats au quatrième trimestre. L'établissement zurichois a vu son résultat reculer dans toutes ses activités d'un trimestre à l'autre, excepté dans la banque d'investissement, qui a dégagé un bénéfice imposable de 367 millions de francs suisses (351 millions d'euros) après une perte au troisième trimestre. L'action UBS perdait 3,73% à 15,50 francs à 09h40 GMT à la Bourse de Zurich, alors que l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes .SX7P cédait 0,38%. La banque a pourtant promis à ses actionnaires de verser au titre de 2014 son plus gros dividende depuis la crise financière, en tenant compte d'une restitution exceptionnelle de capital liée à la transformation juridique du groupe en une nouvelle société holding. Cité dans le communiqué, Sergio Ermotti, le directeur général du groupe, assure en outre qu'UBS a "bien commencé l'exercice en cours". Placé au coeur de la stratégie de l'établissement dans le cadre d'une restructuration étalée sur trois ans, la branche de gestion de fortunes a enregistré au quatrième trimestre un afflux net d'argent frais de trois milliards de francs, soit moins d'un tiers de la somme du trimestre précédent. CONTENTIEUX JURIDIQUES UBS a revu plusieurs objectifs pour 2015, notamment celui de rendement sur fonds propres. La banque avait déjà prévenu qu'il était peu probable qu'elle atteigne cet objectif en raison d'une augmentation de fonds propres exigée par l'autorité suisse des marchés financiers (Finma). L'établissement s'attend désormais à un rendement corrigé des actifs corporels de près de 10% en 2015 et supérieur à 15% à partir de 2016, après 7,2% fin 2014. Les résultats de l'année dernière ont été freinés par des charges de plus d'un milliard de francs suisses destinées à régler plusieurs contentieux juridiques. UBS a accepté en novembre de verser 774 millions de francs aux régulateurs suisses, britanniques et américains dans le cadre d'un règlement négocié sur des manipulations présumées du marché des changes. ID:nL6N0T2134 En juillet, elle a provisionné une charge de près de 254 millions francs suisses après avoir été accusée en Allemagne d'avoir aidé de riches contribuables à se soustraire à l'impôt. Le département américain de la Justice poursuit de son côté son enquête sur des soupçons de manipulation de taux de changes et il analyse aussi des produits financiers adossés aux devises proposés par UBS et Barclays, a rapporté dimanche le Financial Times. UBS a versé 780 millions de dollars en 2009 pour mettre fin à une enquête du département américain de la Justice sur des pratiques d'évasion fiscale. Elle a annoncé mardi que les autorités américaines lui avaient demandé en janvier des précisions au sujet de la vente de titres susceptibles d'enfreindre la législation fiscale aux Etats-Unis. L'établissement a fait état d'un bénéfice net de 963 millions de francs suisses (920 millions d'euros) au quatrième trimestre 2014, un montant supérieur aux 937 millions de francs attendus par les analystes interrogés par Reuters. UBS a précisé que ce résultat allait lui permettre de distribuer à ses actionnaires 0,75 franc par action en deux versements, une somme trois fois supérieure au dividende versé au titre de 2013. La banque zurichoise a atteint en 2014 les objectifs à partir desquels elle s'était engagée à reverser plus de la moitié de ses bénéfices à ses actionnaires. Sa transformation juridique lui permet en outre une "restitution de capital supplémentaire unique" de 0,25 franc s'ajoutant au dividende ordinaire de 0,50 franc. (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant