Trois usines Suzuki arrêtées au Japon après une explosion

le
0
TROIS USINES SUZUKI ARRÊTÉES AU JAPON APRÈS UNE EXPLOSION
TROIS USINES SUZUKI ARRÊTÉES AU JAPON APRÈS UNE EXPLOSION

TOKYO (Reuters) - Suzuki Motor a dit jeudi avoir arrêté la production de trois de ses usines au Japon, la chaîne logistique du constructeur automobile étant perturbée par une explosion survenue sur un site d'Aisin Advics, l'un de ses fournisseurs.

Le groupe a précisé que la production de ces usines reprendrait lundi.

Le titre Suzuki a terminé sur un repli de 2,21% à la Bourse de Tokyo, une baisse qui est peut-être davantage liée à un article du quotidien Asahi selon lequel le ministère des Transports est sur le point de perquisitionner les locaux du constructeur dans le cadre du dossier de falsification des mesures de consommation de carburant.

Le ministère des Transports a dit ne pas encore avoir pris de décision en la matière.

Il y a deux semaines, Suzuki, quatrième constructeur automobile japonais surtout spécialisé dans les "mini-véhicules", a reconnu avoir utilisé des méthodes trompeuses de mesure de la consommation de carburant de ses voitures au Japon, apportant un nouveau volet à un scandale qui a déjà contraint Mitsubishi Motors à accepter une prise de contrôle par Nissan.

(Naomi Tajitsu, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant