Très fort ralentissement de l'investissement privé en Chine

le
0
La ville de Shanghai. (© CC-H. Johnson)
La ville de Shanghai. (© CC-H. Johnson)

L’économiste de la Société Générale, Wei Yao, attire l’attention des investisseurs sur la nette dégradation des investissements privés en Chine, accompagnée d’un boom de l’investissement public.  

L’investissement en capital fixe des entreprises contrôlées par l’Etat, qui compte pour près d’un tiers du total, a augmenté de plus de 23% au premier semestre. En revanche, l’investissement des entreprises privées (environ deux tiers du total) a progressé de 5,7% au premier trimestre et de seulement 1,4% au deuxième. L’investissement des entreprises étrangères a, quant à lui, reculé de 3,3% au premier trimestre et de 8% au deuxième. 

L’économiste évoque une possible reclassification de certaines entreprises du secteur privé vers le secteur public, expliquant le grand écart.

Marges insuffisantes

Mais cette difficulté structurelle du secteur privé paraît bien réelle, confronté à une faible rentabilité dans les secteurs traditionnels, des barrières à l’entrée trop élevées dans les nouvelles activités et des conditions de crédit pénalisantes pour les entrepreneurs. 

Les entreprises privées sont pénalisées par une présence grandissante de l’Etat et par des marges insuffisantes, selon Wei Yao. Ainsi, la baisse de rentabilité du capital est plus rapide que la baisse du coût du crédit. D’autant que celle-ci profite d’abord au secteur public, qui

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant