Travail dominical : ce que propose vraiment Emmanuel Macron

le
4
Une manifestation de salariés favorables au travail du dimanche.
Une manifestation de salariés favorables au travail du dimanche.

Il s'agit du point le plus médiatique du projet de loi "activité et croissance". Et sans doute celui qui suscitera le plus de remous dans la majorité. La disposition la plus controversée sur l'extension du travail dominical prévoit d'autoriser d'ouvrir tous les commerces, jusqu'à douze dimanches par an. Cette possibilité sera à la discrétion des maires qui ne pourront pas descendre en dessous de cinq. Jusqu'à présent, ce chiffre de cinq constituait un plafond. Faire dépenser les touristes en FranceMais des zones dérogatoires à ce droit commun, dites zones touristiques, seront aussi définies, pour lesquelles le travail dominical et en soirée, sera possible toute l'année. Elles remplaceront les différents régimes d'exception existants jugés "flous et extrêmement complexes". Cette disposition devrait permettre d'ouvrir les commerces le dimanche, dans les grandes gares notamment, comme c'est déjà le cas pour les aéroports. La carte précise des zones n'est cependant pas dessinée. Elle sera définie par arrêté, en concertation avec les mairies concernées. "Ce n'est pas au niveau de l'État que l'on va définir les zones à la rue près", assure-t-on dans l'entourage du ministre de l'Économie, accusé de vouloir dessiner des zones depuis Bercy. Il s'agit clairement d'éviter que les touristes fuient vers Londres ou d'autres capitales européennes pour faire leur shopping le week-end. Pas de travail dominical sans compensationCôté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7815185 le mercredi 10 déc 2014 à 16:09

    c'est pas parce qu'on ouvre le dimanche qu'il y aura plus de consommateurs, exemple de Bricorama qui s'est battu pour ouvrir le dimanche et constate que son C.A n'augmente pas.on aime prendre exemple sur l'Allemagne ,un pays sous développé... qui n'ouvre pas le dimanche et même le samedi. la question que l'on doit se poser pourquoi il y a moins de consommation, peut être que les gens consomment différemment...

  • krum le mercredi 10 déc 2014 à 14:46

    enfin souvent les plus motivés à travailler le dimanche sont des étudiants ( pas d'enfants à charge !) ou aussi des smicard tellement contraint chaque fin de mois qu'il ont besoin du moindre euro , on ne met pas forcément en avant la mère de famille qui elle aimerait bien le dimanche profiter d'une journée en famille justement.n'oublions pas que certaines personnes qui sont pour les ouvertures le dimanche ne seraient pas prêt elles à travailler le dimanche ^^

  • M4983989 le mercredi 10 déc 2014 à 13:45

    Ces points de vue sont intéressants, mais rien ne vaut un vrai débat papier, posé pour se faire une opinion.Un bon débat se situe sur le Drenche : http://ledrenche.fr/2014/12/pour-ou-contre-le-travail-le-dimanche/

  • M2141043 le mercredi 10 déc 2014 à 13:02

    encore et tjs des usines à gaz. 3,5 millions dechomeurs, certains ont envie de travailler même le dimanche, pas forcément à vie. Laissons un peu de liberté, les choses se mettre en place et on vois ensuite s'il faut freiner, plutot que de freiner avant de commencer, quel pays!