Tourisme et loisirs : l'offensive chinoise

le
0
Accorhotels, Club Med, Servair, Cie des Alpes, Louvre Hotels Group, Pierre et Vacances
Accorhotels, Club Med, Servair, Cie des Alpes, Louvre Hotels Group, Pierre et Vacances

C’est indéniable, la Chine devient un acteur clé de l’industrie touristique mondial. Un appétit qui s’explique avant tout par l’augmentation structurelle des flux de passagers dans les années à venir en provenance de la Chine. Les pays font tout pour attirer cette clientèle qui reste la plus dépensière du monde.

La France espère en recevoir 5 millions d’ici à 2020 contre 1,7 million en 2014. Selon le leader de l’émission de cartes de crédit en Chine (China UnionPay), un touriste chinois a dépensé en moyenne 5.400 euros lors de son séjour en France. Soit trois plus qu’un touriste américain. Près de la moitié de ce budget est affecté au shopping…

Trois grandes entreprises à la manœuvre

Le ralentissement chinois pousse les grands groupes asiatiques à chercher de la croissance ailleurs et notamment en France.

Trois grandes entreprises chinoises font leurs emplettes en France depuis près de deux ans : le spécialiste de l’immobilier Fosun, le groupe de tourisme et de loisir HNA et le géant chinois de l’hôtellerie Jin Jiang. Clubs de vacances, groupes hôteliers, aéroport : la razzia chinoise paraît aujourd’hui sans limite…

Fosun, le premier en France

En mars 2015, le chinois Fosun a pris le contrôle du Club Med pour un montant proche d’un milliards d’euros après une offre publique d’achat qui a duré environ 1 an et demi. Mais son appétit semble insatiable.

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant