Télécoms : Bouygues supprime 1 516 postes

le
0
Le groupe de Martin Bouygues a choisi de ne pas vendre sa branche téléphonie. © ERIC PIERMONT / AFP
Le groupe de Martin Bouygues a choisi de ne pas vendre sa branche téléphonie. © ERIC PIERMONT / AFP

Les actions Bouygues et Iliad (Free) chutaient lourdement à la Bourse de Paris mercredi après-midi, souffrant de l'échec des négociations engagées sur un éventuel rachat de Bouygues Telecom, ce qui entraînait le reste du secteur à la baisse. À 16 h 54, le titre de Bouygues lâchait 6,79 % à 31,85 euros et celui d'Iliad 7,02 % à 220,55 euros, dans un marché en baisse de 0,83 %. De son côté, Orange perdait 3,8 % à 12,15 euros et Numericable cédait 4,95 % à 43,77 euros. Les discussions menées successivement avec les groupes Iliad (Free) et Orange pour un éventuel rachat de Bouygues Telecom "n'ont pas abouti", a indiqué mercredi Olivier Roussat, P-DG de l'opérateur, filiale du conglomérat Bouygues.

Bouygues Telecom a annoncé mercredi lors d'un comité central d'entreprise (CCE) un projet de réduction de postes de 1 516 sur 9 000, soit plus de 15 % des effectifs, via notamment un plan de départs volontaires, a-t-on appris auprès de l'opérateur. La direction a détaillé devant les élus du personnel son plan de transformation "visant à lui garantir un avenir autonome" qui va entraîner "une réduction des effectifs de 1 516 collaborateurs" avec un "plan d'accompagnement privilégiant le volontariat et le reclassement interne", selon un communiqué de Bouygues Telecom. "Dans un marché des télécoms très chahuté depuis 2012, Bouygues Telecom connaît des difficultés illustrées notamment par une perte opérationnelle courante de 19 millions d'euros...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant