Technip jette l'éponge, CGG s'effondre

le
0
Le Viking Vision, un des navires de CGG.
Le Viking Vision, un des navires de CGG.

(lerevenu.com) - A contre pied. Nos conseils sur CGG et Technip se basaient sur l'opinion, spéculative, que le groupe de Thierry Pilenko relèverait son offre sur la société de sismique. Il a finalement jeté l'éponge. La réaction du marché ne s'est pas fait attendre. Le 15 décembre à 14h, le titre CGG dévissait de plus de 30% et celui de Technip grimpait de 3,1%.

Bloc "A lire aussi"

Les deux groupes n'ont réussi à s'entendre ni sur le projet industriel ni sur le prix de la transaction. Depuis le début, les dirigeants de CGG affichaient leur scepticisme quant à l'intérêt d'un rapprochement avec Technip. On peut légitiment imaginer que le groupe d'ingénierie n'a pas voulu aller jusqu'au lancement d'une OPA hostile contre son compatriote. Beaucoup de l'expertise de CGG réside en effet dans les hommes et les femmes qui composent l'entreprise. L'ouverture d'une bataille boursière aurait pu entrainer une fuite de ces compétences et n'aurait été de l'intérêt d'aucune des parties prenantes et surtout pas de leur actionnaire commun : L'Etat. Le renoncement de Technip peut aussi être interprété comme une réponse à la dégradation de son environnement. Depuis l'annonce du projet le 20 novembre dernier, le prix du pétrole s'est encore effondré de'%. Les dirigeants ont pu juger trop risquer de se lancer dans une telle opération compte tenu de ce contexte.

Une

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant