SunPower veut réduire ses coûts, avertit sur les prix en 2017

le
0
    9 novembre (Reuters) - Le fabricant américain de panneaux 
solaires SunPower  SPWR.O , filiale du français Total  TOTF.PA , 
a publié mercredi un chiffre d'affaires inférieur aux attentes 
et déclaré qu'il renforcerait ses efforts de réduction de coûts 
pour résister à un environnement de prix difficile attendue pour 
l'an prochain. 
   Le numéro deux du secteur aux Etats-Unis, qui s'attend à un 
bouleversement à court terme du marché, s'attend à ce que ses 
réductions de coûts améliorent ses marges et abaisse ses charges 
d'exploitation 2017 d'environ 350 millions de dollars. 
    "Nous ne nous attendons pas à ce que les baisses de prix se 
poursuivent à ce rythme mais nous croyons que l'environnement de 
prix des panneaux solaires restera très difficile en 2017", a 
déclaré le directeur général de SunPower, Tom Werner, lors d'une 
conférence de présentation des résultats de la société. 
    SunPower a précisé qu'il tiendrait une conférence 
téléphonique le 7 décembre pour donner plus de détails sur ses 
mesures de réduction des coûts.  
    La société a revu en légère baisse son objectif de chiffre 
d'affaires ajusté à 2,6 milliards-2,8 milliards de dollars, 
contre 3,0 milliards-3,2 milliards auparavant.  
    Le groupe, qui a annoncé en août la réduction de 15% de ses 
effectifs, s'attend désormais à déployer 1,325 à 1,355 gigawatts 
cette année contre une précédente fourchette de 1,45-1,65 GW. 
    Sa perte nette, part du groupe, a été ramenée à 40,5 
millions de dollars, soit 29 cents par action, au troisième 
trimestre clos le 2 octobre, contre 56,3 millions, soit 41 cents 
par action, un an auparavant. 
    Hors éléments exceptionnels, la société a gagné 68 cents par 
action, alors que les analystes attendaient 38 cents en moyenne. 
    Son chiffre d'affaires a augmenté de 91,8% à 729,3 millions 
de dollars, grâce surtout à ses centrales électriques. 
    Les analystes attendaient en moyenne un chiffre d'affaires 
de 801,7 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. 
    L'action perd 2,2% dans les transactions électroniques après 
Bourse. Elle avait chuté de 14,17% en séance, à un plus bas de 
quatre ans, à la suite de la victoire du républicain Donald 
Trump à l'élection présidentielle américaine. 
    Selon les analystes, la présidence de Trump et un Congrès 
républicain pourraient créer de l'incertitude pour le secteur de 
l'énergie solaire et déboucher sur la baisse de nombreuses 
mesures d'incitation à l'énergie solaire au niveau fédéral. 
 
 (Arathy S Nair à Bangalore, Juliette Rouillon pour le service 
français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant