Stéphane Richard de nouveau mis en examen dans le dossier Tapie

le , mis à jour à 19:36
1
LE PATRON D'ORANGE, STÉPHANE RICHARD, DE NOUVEAU MIS EN EXAMEN DANS L'AFFAIRE TAPIE
LE PATRON D'ORANGE, STÉPHANE RICHARD, DE NOUVEAU MIS EN EXAMEN DANS L'AFFAIRE TAPIE

PARIS (Reuters) - Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a été mis en examen jeudi pour "complicité de détournement de fonds publics" dans le dossier de l'arbitrage dont a bénéficié Bernard Tapie, a-t-on appris de source judiciaire.

Stéphane Richard était le directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde au moment de l'arbitrage controversé qui a octroyé 403 millions d'euros à l'homme d'affaires Bernard Tapie en 2008.

Il avait déjà été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans ce même dossier en juin 2013.

Orange n'a fait aucun commentaire dans l'immédiat.

La cour d'appel de Paris a annulé en février l'arbitrage qui soldait le litige entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais sur la revente d'Adidas, ouvrant la voie à un procès sur le fond qui se tiendra devant cette juridiction le 29 septembre.

Bernard Tapie a été mis en examen début mai pour "détournement de fonds publics par une personne privée", après l'avoir été pour "escroquerie en bande organisée".

Cinq autres personnes, dont Stéphane Richard et Jean-François Rocchi, l'ancien président du Consortium de réalisation (CDR), structure publique créée en 1995 pour gérer le passif du Crédit Lyonnais après sa quasi-faillite, ont été mises en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans le volet pénal de cette affaire, où les juges soupçonnent un simulacre d'arbitrage.

Christine Lagarde, désormais directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a quant à elle été mise en examen en août dernier par la Cour de justice de la République pour "négligence d'une personne dépositaire de l'autorité publique ayant mené à la destruction, au détournement ou à la soustraction par un tiers de fonds publics".

(Jean-Baptiste Vey, avec Noëlle Mennella, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3039634 le jeudi 21 mai 2015 à 20:09

    Dans cette affaire de détournement de fonds publics, il serait préférable que Madame Lagarde assume toutes ses responsabilités. Mais voilà, elle est Directrice générale du FMI !