Société Générale parée à franchir l'hiver russe

le
0
une agence Société Générale en Russie. (© ??? ?????)
une agence Société Générale en Russie. (© ??? ?????)

(lerevenu.com) - Le millésime 2014 marque une étape importante dans la normalisation de la rentabilité de Société Générale, en dépit d'une déception sur la performance finale, inférieure aux attentes. L'an dernier, la banque au logo rouge et noir a dégagé un résultat net de 2,69 milliards d'euros, en hausse de 31,7%, en-dessous des anticipations.

La dépréciation totale des survaleurs sur sa filiale russe Rosbank avait été annoncée dès les comptes du premier trimestre, pour un montant de 525 millions d'euros. Une charge supplémentaire de 200 millions, liée à la vente des activités de crédit à la consommation au Brésil début 2015, a été, elle, beaucoup plus tardive. En conséquence, le ratio de solvabilité CET1 ne progresse guère et s'inscrit à 10,1 % (contre 10%), proche de l'objectif de la banque sur la durée de son plan stratégique, dévoilé au printemps dernier.

Le résultat d'exploitation double, le coût du risque recule. L'un des points saillants des comptes 2014, marqué par un résultat brut d'exploitation de 7,45 milliards, en hausse de 18,1%, est la forte décrue du coût du risque, malgré l'atonie de l'économie française et de la situation russe. Société Générale voit son coût net du risque reculer de 26,7%, à 2,96 milliards d'euros. Une bonne nouvelle qui permet au résultat d'exploitation d'être multiplié par deux, à 4,5

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant