SocGen soutenu par sa banque de détail au 3e trimestre

le
0
LE BÉNÉFICE NET DE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE EN HAUSSE DE 27,7% AU 3E TRIMESTRE
LE BÉNÉFICE NET DE SOCIÉTÉ GÉNÉRALE EN HAUSSE DE 27,7% AU 3E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Société générale a profité de ses activités de banque de détail pour dégager des résultats en hausse au troisième trimestre, au cours duquel les activités de marché ont été pénalisées par la forte volatilité de l'été.

La banque française a indiqué dans un communiqué avoir enregistré sur la période un bénéfice net en hausse de 27,7% à 1,13 milliard d'euros, contre 882 millions un an auparavant.

Hors impact de la réévaluation de sa dette, le bénéfice net ressort à 905 millions d'euros, en progression de 2,4%.

Entre juillet et septembre, le produit net bancaire du groupe a crû de 8,3% tandis que les provisions destinées à couvrir les pertes sur crédit ont baissé de 11,1%.

"Au troisième trimestre, les performances commerciales et financières des activités de banque de détail en France sont très soutenues", souligne la SocGen.

Dans la banque de détail en France, les revenus ont augmenté de 4,2% sur le trimestre alors que dans les activités de marché, ils ont reculé de plus de 5%.

"L'environnement de ce trimestre a été marqué par les conséquences de la dévaluation du yuan en Chine et les perturbations survenues sur les marchés actions, provoquant notamment une forte hausse de la volatilité et de la corrélation", fait savoir la banque.

SocGen a dans le même temps confirmé son objectif d'un ratio de solvabilité "common equity tier 1" autour de 11% à fin 2016 et son intention de distribuer à ses actionnaires 50% de son bénéfice net par action au titre de l'exercice 2015.

A fin septembre, son ratio de solvabilité financière ressort à 10,5% et il profitera de la sortie de Société générale du capital d'Amundi lors de l'IPO de sa filiale de gestion d'actifs.

A titre de comparaison, BNP Paribas a fait état vendredi dernier d'un résultat net de 1,83 milliard d'euros au troisième trimestre.

Celui du groupe BPCE, maison mère de Natixis, est ressorti à 897 millions d'euros.

(Matthieu Protard et Leigh Thomas, édité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant