Site de Belfort : Alstom suspend le projet de fermeture

le
0
Henri Poupart-Lafarge, le PDG d?Alstom, rencontrait lundi après-midi les organisations syndicales lors d?un comité central d?entreprise extraordinaire.
Henri Poupart-Lafarge, le PDG d?Alstom, rencontrait lundi après-midi les organisations syndicales lors d?un comité central d?entreprise extraordinaire.

Selon Le Figaro

, Henri Poupart-Lafarge, le PDG d'Alstom qui rencontrait lundi après-midi les organisations syndicales lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire, a décidé de geler le projet de fermeture du site de Belfort tant que le gouvernement n'aura pas annoncé son plan.

Faute de commandes, la direction avait annoncé le 7 septembre son intention d'arrêter d'ici deux ans la production de trains à Belfort pour la transférer à Reichshoffen, en Alsace. Mais, à sept mois de l'élection présidentielle, l'avenir du site belfortain était aussitôt devenu un enjeu politique. François Hollande a fait de son maintien un « objectif », soucieux d'éviter une déflagration similaire à la fermeture des hauts-fourneaux de Florange, en Lorraine, en début de quinquennat. Après avoir dénoncé l'annonce « brutale » d'Alstom, le gouvernement a promis des « réponses » d'ici « la fin du mois » pour sauver l'usine, d'où est sorti le premier TGV en 1971 et dont dépendent près de 900 emplois indirects.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant