Services pétroliers : l'onshore est-il «in» et l'offshore «out» ?

le
0

(lerevenu.com) - A l'exception notable de Schlumberger, numéro un mondial du secteur, qui marque une hausse de 14% en un an, les titres des fournisseurs de services et de matériel pétrolier aux majors comme Exxon, BP, Royal Dutch, ou Total, continuent de décevoir les investisseurs. A 30,72 euros (+0,62%), mercredi en clôture, l'action Vallourec affichait un recul de 31% en un an. A 56,35 euros (+0,02%), le recul de Technip sur la même période s'élève à 36,5%. Et, CGG, la valeur la plus sinistrée se négociait, le même jour, à 5,5 euros (-3,27%), en chute libre depuis un an (-67%). 

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant