Rubis bondit dans un marché déprimé

le
0
Des cuves de stockage Rubis. (© Rubis)
Des cuves de stockage Rubis. (© Rubis)

Le chiffre d’affaires de Rubis a reculé de 5% au premier semestre, à 1,3 milliard d’euros. Mais ce repli n’est pas significatif. En effet, la baisse s’explique par la dépréciation du prix de l’or noir, sans conséquence sur les résultats du groupe. Les volumes s’inscrivent, eux, en hausse de 18% (+7% à périmètre constant). L’excédent brut d’exploitation s’est envolé de 42%, à 151 millions. Le bénéfice net atteint 80 millions, en progression de 54%, un record.

Bloc "A lire aussi"

Les comptes de la société ont été portés par la bonne performance du pôle Energie (distribution). Les volumes de la branche ont grimpé de 20% (+6% en organique) et le recul du prix de l’or noir «a eu de façon général un impact favorable sur les marges», indique le groupe dans son communiqué. Au total, le résultat opérationnel courant de la division est multiplié par plus de deux, à 81 millions.

L’activité de stockage («Rubis Terminal») affiche un bilan plus mitigé. Son bénéfice opérationnel a diminué de 20%, à 23 millions d’euros. Toutefois, en excluant des éléments exceptionnels et en intégrant les résultats des sociétés mises en équivalence (Anvers et Turquie), le profit ressort en progression de 3%.

Enfin, le nouveau pôle «Support et services», créé à l’occasion du rachat de la raffinerie de Sara en

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant