RPT-Wall St se reprend avec Apple et le secteur de la santé

le
0
    * Le Dow Jones a gagné 0,72%, le S&P 500 0,78% et le Nasdaq 
Composite 0,93% 
    * Le Dow en baisse de 3,21% depuis le début de l'année et le 
S&P en repli de 1,83% 
    * Le titre Apple a gagné 1,23% 
 
 (Répétition sans changement d'une dépêche initialement publiée 
lundi) 
    par Noel Randewich 
    NEW YORK, 22 décembre (Reuters) - La Bourse de New York a 
fini en hausse de plus de 0,7% lundi, mettant ainsi fin à une 
série de deux lourdes pertes consécutives, portée par le rebond 
de l'action Apple  AAPL.O  et une envolée du secteur de la santé 
en réaction à l'augmentation de nombre de personnes ayant 
souscrit une assurance santé publique. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a gagné 0,72%, soit 123,07 points, 
à 17.251,62. Le S&P-500  .SPX , plus large, a pris 15,60 points, 
soit 0,78%, à 2.021,15. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a avancé de 
son côté de 45,84 points (+0,93%) à 4.968,92. 
    Malgré la hausse du jour, certains analystes financiers 
voient désormais le S&P 500 solder l'année 2015, au cours de 
laquelle l'indice de référence des gérants de fonds a pourtant 
inscrit plusieurs records en séance, par un léger repli. 
    Une enquête publiée il y a une semaine par Reuters donnait 
un S&P aux alentours de 2.100 points à la fin de l'année, ce qui 
représenterait une hausse de 2% par rapport à la clôture de 
2014.  ID:nL8N143356  
    A ce stade, le S&P 500 est en baisse de 1,83% depuis le 31 
décembre 2014 et le Dow Jones accuse un repli de 3,21% sur la 
période. Le Nasdaq est pour sa part en hausse de 4,92%. 
    Si ce recul sur l'ensemble de l'année se confirme, ce sera 
le premier depuis l'année 2008 pour les deux indices (l'année 
2011 s'était soldée par une stabilité pour le S&P 500). 
    Au cours de la deuxième partie de l'année, le marché actions 
a été tiré vers le bas par l'apparente accentuation du 
ralentissement économique de la Chine, la chute des cours des 
matières premières qui lui est largement corrélée et les 
incertitudes autour du calendrier de hausse des taux aux 
Etats-Unis, finalement relevés la semaine dernière. 
    "Cela va être difficile d'avoir un rallye de fin d'année 
parce tout est déjà si calme avec des volumes en baisse. 
Personne n'est vraiment intéressé par quoi que ce soit à part 
faire des ajustements mineurs de fin d'année aux portefeuilles", 
a déclaré Jennifer Ellison, une des dirigeantes de Bingham, 
Osborn & Scarborough. 
     
    RECUL DU DOLLAR 
    Après avoir atteint un pic de deux semaines dans la foulée 
du tour de vis monétaire de la Fed, le dollar a reculé face à un 
panier de devises internationales  .DXY  (-0,25%), ce qui peut 
expliquer la stabilisation du cours du brut léger américain 
(WTI) en fin de séance après être tombé en séance à un creux de 
sept ans. 
    L'indice regroupant les valeurs énergétiques  .SPNY  a de ce 
fait terminé sur un gain de 0,05% après avoir passé l'essentiel 
de la séance dans le rouge. Depuis le début de l'année, il 
accuse un repli de plus de 25%, à l'image de la chute des cours 
du brut, plombés par une situation d'offre excessive. 
    Les prix des emprunts du Trésor n'ont guère évolué, la 
prudence prévalant en cette fin d'année. 
    Après avoir plongé d'un total cumulé de près de 4,8% sur les 
deux dernières séances, le titre Apple, première capitalisation 
boursière mondiale, a repris 1,23% donnant ainsi un coup de 
fouet à l'ensemble de la cote. 
    Cela n'empêche pas l'action d'être encore en baisse de plus 
de 9% depuis le début du mois de décembre, les investisseurs 
redoutant de voir les dernières ventes d'iPhone du géant 
électronique être inférieures aux attentes. 
    Par rapport à son cours du 31 décembre 2014, l'action est en 
repli de 2,76% après avoir gagné 37,7% en 2014, 5,4% en 2013, 
31,4% en 2012 et 25,6% en 2011. 
    Selon des données gouvernementales, environ six millions de 
personnes ont souscrit à l'assurance santé publique, connue sous 
le nom d'"Obamacare", dont 2,4 millions de nouveaux clients, 
pour une couverture qui sera effective le 1er janvier. 
    Le titre de la chaîne hospitalière Tenet Healthcare  THC.N  
a gagné 11,60% à 30,59 dollars à la suite de cette statistique 
et celui d'Universal Health  UHS.N  a pris 3,64%. 
    Un sondage mené auprès des électeurs démocrates et 
républicains montre que le coût des soins de santé est la 
préoccupation numéro un dans les deux camps. 
    Le titre Walt Disney  DIS.N  a terminé en baisse de 1,05% à 
106,59 dollars malgré les records de fréquentation pour un 
premier week-end établis par le septième volet de la saga "Star 
Wars". 
    Les volumes des échanges ont, sans surprise, été peu étoffés 
en cette semaine de Noël, caractérisée par une séance écourtée 
jeudi et une fermeture du  marché actions vendredi. 
 
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant