Richemont renouvelle sa direction dans un contexte difficile

le
0
    ZURICH, 4 novembre (Reuters) - Le directeur général et 
directeur financier du groupe suisse Richemont  CFR.S  
démissionnera, avec près du tiers de conseil d'administration, 
l'an prochain dans un contexte de faiblesse chronique de la 
demande, a annoncé la société vendredi.  
    Le groupe de luxe a précisé que son président; Johann 
Rupert, resterait à son poste. Personne n'a encore été nommé 
pour succéder au directeur général, Richard Lepeu, qui partira 
en retraite en mars. 
    L'action est indiquée en hausse de 0,4% à l'ouverture. 
    Richemont a également a annoncé qu'il allait s'attaquer à 
ses problèmes de surcapacité dans l'activité de fabrication de 
montres après un plongeon de son bénéfice net au cours du 
semestre clos en septembre. 
    Le groupe, qui avait émis un avertissement sur résultats dès 
septembre, a été pénalisé par des charges pour restructuration 
et des rachats de stocks d'invendus. 
    "En ce qui concerne les montres, nous allons chercher à 
traiter les surcapacités en adaptant les structures de 
fabrication au niveau de la demande", annonce Richemont, 
propriétaire entre autres de l'horloger IWC et du joaillier 
Cartier, dans un communiqué.  
    Le chiffre d'affaires du groupe au titre du premier semestre 
a baissé de 12% à taux de change constants, à 5,1 milliards 
d'euros, et son bénéfice net a chuté de 51% à 540 millions.      
 
 (Brenna Hughes Neghaiwi; Bertrand Boucey pour le service 
français, édité par Juliette Rouillon) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant