Revenu de base : de l'utopie à la réalité

le
4
L'allocation univerelle existe en Alaska, grâce à la rente pétrolière.
L'allocation univerelle existe en Alaska, grâce à la rente pétrolière.

Ils ont travaillé pendant quatre mois, de juin à septembre. Quatre mois pour se faire un avis sur un sujet des plus complexes : le « revenu de base ». Faut-il l'instaurer en France ? Sans surprise, les membres de la mission sénatoriale, réclamée par le groupe socialiste, ont conclu par une réponse de Normand : « Non, mais? »

« La mission ne préconise [...] pas la mise en place d'un revenu de base en France, même si, à un horizon de dix ou vingt ans, la voie d'une introduction graduelle pourrait être envisagée. En revanche, elle juge indispensable de mener dès aujourd'hui une expérimentation, dans des territoires volontaires, de plusieurs modalités d'un revenu de base », est-il écrit dans son rapport « De l'utopie à l'expérimentation ».

Universel, inconditionnel

Une conclusion contraire aurait été étonnante. D'abord, parce que la mission ? comme cela est l'usage ? a été constituée à la proportionnelle des groupes sénatoriaux, aux avis divergents. Ensuite et surtout parce que, derrière le même concept de « revenu de base » ? autrement appelé revenu universel, allocation universelle, revenu d'existence, dividende universel ?, se cachent en réalité des philosophies assez différentes.

Qu'est-ce que le revenu de base ? Ses défenseurs s'accordent sur une définition minimale commune : c'est un droit  individuel,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a 8 mois

    Combien a coûté cette réflexion sur ce sujet idiot ?

  • Neova il y a 8 mois

    Une chose est sure... on ne pourra jamais construire suffisamment de prisons pour y enfermer tous ceux qui auront besoin d'un revenu pour vivre alors ils n'ont pas accès à l'emploi. Ce n'est pas le chômage qui crée le chômage mais la pénurie d'emplois

  • bigot8 il y a 8 mois

    jamais ...

  • y.batard il y a 8 mois

    Que du bonheur... Accorder encore plus de droit de l'Etat sur les libertés individuelles (avec suppression du cash, les flux seront exclusivement scripturaires et potentielle intrusion de l'Etat sur certains flux comme c'est déjà le cas sur certaines aides sociales aux US). Par ailleurs, confier de tels flux à un gestionnaire pitoyable, c'est accroître encore et toujours ses pouvoirs. Dire que certains sont fans de ce projet (qui au demeurant je pense verra le jour vu les "tendances lourdes")