Retraites : la France et la Grèce, même épée de Damoclès

le
19
Avec ses retraités du public ultra-privilégiés, la France se rapproche dangereusement du modèle grec.
Avec ses retraités du public ultra-privilégiés, la France se rapproche dangereusement du modèle grec.

L?actualité de ces dernières semaines nous a appris que l?économie grecque était largement plombée par le montant de ses retraites : les Grecs peuvent partir à 59 ans avec une pension moyenne de 1 152 euros qui représente le double du salaire minimum, de l?ordre de 600 euros. Les pensions dans le privé sont largement en dessous de ce montant de 1 152 euros ? elles ont été rabotées pendant ces dernières années en raison de la crise ?, tandis que, chez les fonctionnaires, elles sont largement au-dessus ? on n?y a touché qu?à la marge.

Un parallèle entre France et Grèce

Christian Saint-Étienne, le 23 juin dernier sur LCI, dans l?"interview éco" du matin, a sorti de son tablier quelques chiffres qui font peur : le poids des retraites en Grèce serait de 17 % du PIB, presque le double des 9 % de la moyenne européenne. Christine Lagarde, qui dirige le FMI, ajoute même (dans une interview à Challenges du 25 juin) que "plus de 75 % de la dépense publique primaire est consacrée aux retraites, aux salaires et aux transferts sociaux, ce qui n?est pas soutenable". On comprend mieux les critiques du FMI et des institutions de l?Europe à l?égard des Grecs. Notre économiste Christian Saint-Étienne a précisé que si ce pays pouvait ramener le poids de ses retraites à ce niveau de 9 %, il serait largement en excédent budgétaire. Mais surtout, ce qui nous concerne plus, il a ajouté que, "de ce point...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le samedi 27 juin 2015 à 20:09

    L’État dépense chaque année + de 4 milliards d’euros pour combler les caisses des régimes spéciaux SNCF et RATP http://www.contribuables.org/%C2%AB+Les+contribuables+continuent+%C3%A0+payer+les+privil%C3%A8ges+des+retrait%C3%A9s+de+la+SNCF+et+de+la+RATP+%C2%BB+%28IREF%29 et piqués dans les caisses ARCCO/AGIRC + CNAV.Les retraites de la fonction publique représentent 25% de la dépense retraite en France, alors que ceux-ci ne représentent pas plus de 15% des pensions servies

  • M3366730 le samedi 27 juin 2015 à 20:04

    EN FRANCE http://www.observatoiredesgaspillages.com/2014/11/combien-coutent-les-retraites-des-fonctionnaires/ Les retraites des fonctionnaires coûteront 75 milliards d’euros à l’Etat en 2015, un coût qui atteindra près de 1400 milliards d’euros à l’horizon 2050. Les retraites de la fonction publique représentent 25% de la dépense retraite en France, alors que les fonctionnaires retraités ne représentent pas plus de 15% des pensions servies !

  • M3366730 le samedi 27 juin 2015 à 20:03

    LIRE : http://www.observatoiredessubventions.com/2014/combien-coutent-les-retraites-des-fonctionnaires/ http://www.ifrap.org/Desindexer-les-retraites-des-fonctionnaires,14036.html http://www.bfmtv.com/economie/curieuse-taxe-paye-retraites-dedf-gdf-348852.html , Subvention d'équilibre versée par l'Etat (en 2012, source : CCSS) > SNCF : 3,3 milliards > mines : 1,37 > ouvriers de l'Etat : 1,27 > marins : 0,88 > RATP : 0,59 http://www.sauvegarde-retraites.org/dossier-retraite-du-mois.php

  • M8252219 le samedi 27 juin 2015 à 17:52

    En France ce n'est pas l'euro ni l'Europe la cause de nos difficultés,mais l'état qui englouti 57.5% du PIB: 100 milliards de dépenses de plus en 4 ans.1) le système social trop généreux et in contrôle.2)le surnombre des fonctionnaires et hauts fonctionnaires sans aucune productivité et aux dépenses incontrôlées. 3)les élus trop nombreux et aux indemnités inadmissibles et exonérées d’impôts.

  • 445566ZM le samedi 27 juin 2015 à 15:44

    Notre président ne réformera pas les retraites. Les syndicats repondraient par une grève pour une "provocation" de ce type. Il sait qu'il ne faut rien changer, sauf quelques priviléges pour "les masses laborieuses". Prions la Providence pour qu'elle nous envoie une autre M. Thatcher.

  • sethsix le samedi 27 juin 2015 à 15:07

    Toucher à la retraite des fonctionnaires c'est malheureusement toucher à celle des hauts fonctionnaires, députés et politiciens "professionnels"... A partir de là tout est dit. Perso, vu l'incertitude à venir, c'est depuis belle lurette que je me suis mis dans la tête que c'est à moi de faire ma retraite

  • M802641 le samedi 27 juin 2015 à 15:01

    J'ai l'impression que C. Saint-Etienne et M2061328 disent à peu près la même chose. C'est quand-même navrant qu'il ne soit pas possible en France de réformer les systèmes de retraites pour une approche plus équilibrée et pérenne. Avec leurs cumuls les retraites globales de certains politiques de carrière sont carrément indécentes - du genre 30/35000 par mois !

  • 14rc259 le samedi 27 juin 2015 à 14:37

    Encore un article pour taper sur les fonctionnaires, en France comme ailleurs je pense il y a fonctionnaire et fonctionnaire, tous ne gagnent pas des fortunes à la retraite loin de là.

  • j.barbe6 le samedi 27 juin 2015 à 14:18

    Ce qui est abject c'est cette vérité des chiffres : le fonctionnaire est super privilégié.

  • j.barbe6 le samedi 27 juin 2015 à 14:15

    Le socialiste fonctionnaire ennemi de la Democratie.