Rémy Cointreau toujours plombé par la baisse du cognac

le
0
LE RECUL DES VENTES DE COGNAC PÈSE À NOUVEAU SUR RÉMY COINTREAU AU 2E TRIMESTRE
LE RECUL DES VENTES DE COGNAC PÈSE À NOUVEAU SUR RÉMY COINTREAU AU 2E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Rémy Cointreau a accusé un nouveau recul de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre de son exercice décalé 2014-2015, toujours plombé par la baisse de ses ventes de cognac en Chine, dont l'ampleur a cependant été moins marquée qu'au cours des trimestres précédents.

Le numéro deux français des spiritueux derrière Pernod Ricard a toutefois confirmé viser pour 2014-2015 une croissance organique positive de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel courant après une année noire pour le spécialiste du cognac haut de gamme.

Remy Cointreau, dont le cognac génère 80% des profits, avait dit tabler, en juillet dernier, sur un retour à la croissance des expéditions à destination des grossistes chinois dans la deuxième moitié de son exercice.

Le repli des ventes de Rémy Martin s'explique par la poursuite du déstockage en Chine et un environnement macroéconomique complexe en Europe de l'Ouest, mais aussi par des effets de base très élevés dans la zone Amériques, précise le groupe dans un communiqué.

La baisse des ventes a cependant été moins forte sur la période allant de juillet à septembre qu'au cours des trimestres précédents (-11,8% à taux constants, après -15,3%, -32,3% et -32%).

Le groupe dit avoir bénéficié du succès des qualités supérieures de Rémy Martin aux Etats-Unis, tout en profitant de la bonne tenue du pôle liqueurs et spiritueux (Cointreau, Mount Gay, Metaxa), dont les ventes ont progressé de 7,0% au deuxième trimestre.

Au total, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 257,0 millions d'euros sur la période allant de juillet à septembre 2014, accusant un recul de 5,5% en données organiques (après -5,7% au trimestre précédent).

(Cyril Altmeyer et Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant