REACTIONS à l'attribution des Jeux olympiques 2024 à Paris

le
0
    PARIS, 13 septembre (Reuters) - Voici les principales 
réactions à l'attribution des Jeux olympiques de 2024 à Paris et 
2028 à Los Angeles : 
         
    ANNE HIDALGO, maire de Paris, lors d'une conférence de 
presse à Lima, où était réuni le Comité international olympique: 
    "C'est tellement énorme. Vous voyez défiler devant vos yeux 
ces deux années de travail, ces étapes. On voulait tellement le 
faire, tellement ramener ça pour notre pays. 
    "On se dit qu'on ramène de la confiance, cet optimisme, cet 
objectif qui va quand même nous unir dans tout le pays. (...) Je 
pense à la Seine-Saint-Denis, à cette jeunesse très cosmopolite 
qui va là pouvoir se projeter dans quelque chose de fort. Et 
puis ça va nous aider aussi à dynamiser l'emploi. Ça va au-delà 
du sport."   
     
    TONY ESTANGUET, co-président du comité Paris-2024, lors de 
la même conférence de presse: 
    "C'est une vraie victoire collective parce que tout le monde 
a eu ses doutes à un moment donné mais, à chaque fois qu'on a eu 
besoin, on s'est resserré et on a dit 'on y va et on va franchir 
cette étape.'"  
     
    LAURA FLESSEL, ministre des Sports, lors de cette conférence 
de presse: 
    "L'objectif était en premier lieu de gagner cette 
candidature. (...) Le deuxième objectif, c'est aussi d'aller 
chercher la performance sportive. (...) On va aller chercher une 
sérénité matérielle et financière (pour les athlètes)." 
     
    EMMANUEL MACRON, président, dans un message vidéo: 
    "C'est une formidable reconnaissance de la place de la 
France dans l'olympisme." 
    "Ce que le comité international a reconnu, c'est aussi 
l'image et les valeurs de la France, la volonté de la France de 
porter les valeurs de l'olympisme, cette générosité, la 
solidarité, l'attachement au multilatéralisme." 
     
    EDOUARD PHILIPPE, Premier ministre, sur Twitter:  
    "À nous Paris 2024, bravo ! C'est une France transformée, 
optimiste et conquérante qui accueillera ces Jeux olympiques et 
paralympiques !"     
     
    FRANÇOIS HOLLANDE, ancien président, au site Huffington 
Post: 
    "Il ne faut pas confondre investissement et démesure. La 
candidature a été conçue pour être ambitieuse mais responsable. 
Des investissements sont nécessaires, notamment pour la 
Seine-Saint-Denis qui bénéficiera d'une nouvelle accessibilité 
et pour le Grand Paris qui verra sa réalisation accélérée. La 
France a besoin de ces équipements." 
     
    ERIC GARCETTI, maire de Los Angeles, à la presse: 
    "C'est un rêve devenu réalité." 
    "Nous pourrions véritablement accueillir les Jeux olympiques 
dans deux mois. Ce à quoi on doit penser maintenant, c'est à la 
construction de nouvelles installations, que les gens vont 
pouvoir utiliser après les Jeux." 
 
 (Simon Carraud, édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant