Ralentissement de la croissance au T2 (Bricorama)

le
0

PUBLICATION RES./CA

ACTUALITÉ

Au terme du deuxième trimestre 2016, le chiffre d’affaires de Bricorama s’est dégradé de 4,4% en glissement annuel, pour atteindre €199,7m. Le marché domestique et le Bénélux accusent un déclin alors que le marché espagnol continue sur la lancée du début d’année (+40% en glissement annuel). La modeste performance de ce dernier trimestre a absorbé la croissance du T1 où les revenus affichaient une progression de +3,7%. Bien qu’elles soient inférieures à l’année 2015, les réalisations de ce T2 ressortent en nette amélioration en rythme séquentiel (+20,2%). Sur l’ensemble de l’année, Bricorama a vu ses revenus marquer légèrement le pas à €365,8m, soit une baisse de 0,9%, par rapport à 2015.

ANALYSE

Le ralentissement de ce T2 sur le marché domestique et au Bénélux se traduit en partie par un contexte météorologique particulièrement peu porteur. L’intégration des magasins Gnuva en 2015 (une contribution de 5,2% au chiffre d’affaires) ne change pas la croissance organique. Les difficultés du marché français sont également visibles au niveau des réalisations des principaux acteurs en France notamment, Kingfisher et Mr. Bricolage. L’enseigne Castorama, filiale de Kingfisher a accusé sur son T1 jusqu’au Avril, une baisse sur une base comparable de 0 ,9%. Le repli est plus intense chez Mr. Bricolage où les ventes S1 reculent de 1,3% sur fond de la contre-performance des points de vente Les Briconautes (-1,4%).

Toutefois, le management de Bricorama reste confiant et annonce que la profitabilité de la France est globalement conforme au plan de marche adopté par la société. En Espagne, la progression solide des revenus est soutenue par l’intégration des 4 nouveaux magasins, dépassant ainsi nos anticipations attestant une croissance de 8,8%. Le renforcement du réseau Bricorama en Espagne est bienvenu dans un contexte régional plus porteur actuellement. Cette expansion devrait porter ses fruits en termes de CA et probablement contribuer à redresser les marges de l’actif espagnol dont le résultat opérationnel ressortait négatif en 2015.

IMPACT

Les réalisations de ce S1 sont légèrement inférieures à nos attentes. Nous révisons à la baisse le chiffre d’affaires du marché français au vu d’un contexte général difficile qui semble léser les principaux opérateurs. Nous ne modifions pas pour l’heure nos anticipations de résultat.


Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant