Ralentissement chinois : bientôt un plan de relance ?

le
1

Le ralentissement chinois actuellement constaté pourrait être contré par la cél�bre "planche à billets" qui a déjà séduit la plupart des autres grandes banques centrales.
Le ralentissement chinois actuellement constaté pourrait être contré par la cél�bre "planche à billets" qui a déjà séduit la plupart des autres grandes banques centrales.

L'activité manufacturière chinoise perd progressivement le rythme de croisière élevé qu'on lui connaissait : c'est ce que traduit l'indice mensuel PMI de Markit, publié hier matin. Pour certains analystes, la mise en place d'un plan de relance serait envisageable.

L'indice PMI de l'activité manufacturière chinoise est ressorti à 49,2 points au mois de mars, alors qu'il était à 50,7 points au mois de février. Or, l'indice est réalisé de manière à traduire une accélération de l'activité manufacturière (industrielle) si le chiffre est au-dessus de 50 points, et un ralentissement si le chiffre est en-dessous de ce seuil.

Mouvement plus rapide que prévu

Le chiffre publié traduit donc un recul du rythme d'activité, et s'établit surtout à un niveau inférieur aux attentes du consensus des analystes, qui tablaient en moyenne sur un chiffre de l'ordre de 50,5 points, relayait en matinée Les Echos.

« Les composantes de cet indice relatives à l'emploi et aux nouvelles commandes sont décevantes », commentait le journal. « À l'exception des exportateurs qui ont relevé la tête ces derniers mois, et du secteur des services dont la dynamique reste porteuse, l'économie chinoise connaît donc un début d'année difficile ».

Si le rythme de la croissance chinoise ralentit, les chiffres restent tout de même globalement enviables : la croissance du pays s'établirait encore aux alentours de 6% en rythme annualisé pour le mois de février 2015, selon les estimations de Bloomberg. À noter toutefois qu'une grande partie de cette croissance est désormais financée par le crédit, à défaut d'être poussée par l'accroissement démographique qui est désormais faible dans le pays.

Plan de relance monétaire envisageable

« Du coup, la perspective de nouvelles mesures de soutien gagne en probabilité [...]. La majorité des analystes anticipent donc de nouveaux gestes, en particulier sur le front monétaire, puisque l'inflation a fortement reflué. La Banque centrale [...] dispose encore d'une grande marge de man½uvre », expliquaient Les Echos.

Si une telle décision venait à être prise, la banque centrale chinoise prendrait le pas des grandes économies matures qui cherchent à lutter contre la déflation et le ralentissement économique via des plans de « quantitative easing » de grande ampleur (BCE, Bank of England, Bank of Japan, après la Fed au cours des précédentes années). Mais pour l'instant, aucune décision de ce type n'a été évoquée.

X. Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • zemmour- le mercredi 25 mar 2015 à 11:57

    J'ai une idée de génie: Faites tourner la planche à billets.......