Rabobank supprime encore 9.000 emplois et cède des actifs

le
0
    AMSTERDAM, 9 décembre (Reuters) - La banque coopérative 
néerlandaise Rabobank  RABO.UL  a annoncé mercredi une 
restructuration passant par la suppression de 9.000 emplois 
d'ici 2018, soit près d'un cinquième de ses effectifs, pour 
améliorer ses résultats et se préparer aux nouvelles normes 
prudentielles en Europe. 
    Rabobank, qui compte actuellement 47.000 collaborateurs, va 
en outre réduire son bilan de 150 milliards d'euros d'ici 2020 
pour se conformer aux règles de Bâle IV visant à rendre les 
banques plus résilientes aux chocs économiques et boursiers. 
    Sous la houlette de son nouveau directeur général Wiebe 
Draijer, nommé en octobre 2014, la banque néerlandaise réduit 
ses activités de prêts immobiliers et commerciaux pour revenir 
vers ses racines de banque agricole. 
    "La transformation que nous présentons aujourd'hui est 
nécessaire (...) pour assurer un avenir sain", a déclaré Wiebe 
Draijer. "Pour rester solide comme un roc, Rabobank s'efforcera 
d'améliorer son bénéfice opérationnel de 2,1 milliards d'euros à 
l'horizon de 2020." 
    "Nous y parviendrons en partie en améliorant nos résultats 
et en partie en réduisant les coûts (...). Nous savons que cela 
ne sera pas facile." 
    Les suppressions de postes annoncées, principalement dans 
des fonctions de back-office, font suite à 3.000 départs déjà 
programmés d'ici la fin 2016. 
    Rabobank s'ajoute ainsi à la longue liste de banques ayant 
annoncé des réductions d'effectifs cette année. Deutsche Bank 
 DBKGn.DE , Credit Suisse  CSGN.VX , HSBC  HSBA.L  et Standard 
Chartered  STAN.L  ont toutes annoncé des milliers de 
suppressions d'emplois, imitant en cela Barclays  BARC.L , UBS 
 UBSG.VX , RBS  RBS.L  et Lloyds  LLOY.L . 
    Rabobank va par ailleurs se séparer de 150 milliards d'euros 
d'actifs pour alléger son bilan qui se monte actuellement à 680 
milliards. 
    La banque coopérative, concurrente d'ING  ING.AS  et ABN 
Amro  ABNd.AS  aux Pays-Bas, avait annoncé en août un bénéfice 
semestriel de 1,5 milliard d'euros, en hausse de 41% sur un an. 
 
 (Thomas Escritt et Toby Sterling, Véronique Tison pour le 
service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant