Quand un étudiant de 26 ans démonte Thomas Piketty

le
4
Thomas Piketty est devenu une star mondiale depuis la parution de son livre aux États-Unis.
Thomas Piketty est devenu une star mondiale depuis la parution de son livre aux États-Unis.

Il est 2 h 45 du matin, le 10 avril 2014. Matthew Rognlie, aspirant doctorant au Massachusetts Institute of Technology (MIT), vient d'écrire, dans un simple commentaire de six paragraphes sur un blog, la critique la plus solide du "livre économique peut-être le plus important de cette décennie" (selon les mots du Nobel Paul Krugman) : Le Capital au XXIe siècle, du Français Thomas Piketty.

Hôte du blog d'inspiration libérale The Marginal Revolution, l'économiste Tyler Cowen ne met pas longtemps à repérer cette pépite et la transforme rapidement en post à part entière pour lui donner davantage d'exposition. "C'était brillamment raisonné, pile dans la cible. Et très élégant", se souvient-il dans un témoignage recueilli mi-mars par le Washington Post. Ses confrères partagent visiblement son enthousiasme. Après un approfondissement de sa critique dans un travail de 23 pages, Matthew Rognlie a été invité à présenter son travail devant un parterre d'économistes mondiaux, le 20 mars dernier, avant que celui-ci ne soit commenté par un Prix Nobel !

Du rendement décroissant du capital

Comment Matthew Rognlie, du haut de ses 26 ans, a-t-il pu ébranler le travail de Piketty ? À grand renfort d'équations, comme il se doit désormais dans la recherche économique. Selon l'économiste français, devenu une véritable star mondiale grâce à son pavé (lire ici notre article), les inégalités entre les détenteurs de capital et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • heimdal le vendredi 10 avr 2015 à 13:41

    la hausse des revenus du travail est une farce.Dans le même temps les impôtsimpôts et taxes les ont largement .Aucun économiste sérieux ne parle de revenu disponibles après impôts.L'instabilité fiscale (y compris les taxes) détruit l'économie et engraisse les improductifs .

  • cinq7 le lundi 6 avr 2015 à 10:59

    Le capitalsme c'est faire du profit par n'importe quel moyen et ceux qui s'y opposent doivent être anéantis,

  • j.barbe6 le mardi 31 mar 2015 à 10:49

    Bien sur le socialisme est fondé sur un mythe et la haine des autres.

  • nestotor le jeudi 26 mar 2015 à 17:05

    le capital se contrefiche des ideologies, l'aborder avec des ideologies est se planter a coup sur. de plus, si l'economie est une science, c'est celle de se planter. Si je dis il n'y a qu'un dieu et dieu et lapin, certain riront, d'autres non, l'economie, c'est ça.