PSA répondra le 22 mars aux syndicats français sur Opel

le
0
    PARIS, 6 mars (Reuters) - PSA  PEUP.PA  réunira le 22 mars 
un comité central d'entreprise (CCE) pour répondre aux questions 
des syndicats français sur les implications sociales du rachat 
d'Opel/Vauxhall, a annoncé lundi une intersyndicale du groupe 
automobile français. 
    Les cinq organisations signataires du dernier accord de 
compétitivité couvrant la France ont salué l'annonce de 
l'acquisition par PSA de la filiale européenne de l'américain 
General Motors  GM.N . 
    "Nous allons chercher à partager le bonheur, pas la misère", 
a déclaré Christian Lafaye, représentant du syndicat Force 
ouvrière. "Aujourd'hui, la marque Opel a une quantité d'organes 
mécaniques qui franchissent l'Atlantique, demain nous veillerons 
à ce que ce soit fabriqué dans nos usines françaises parce que 
nous avons la place." 
    Franck Don, représentant CFTC, pense lui aussi qu'Opel 
suivra le redressement spectaculaire qu'a connu PSA ces 
dernières années. Il demandera toutefois au prochain CCE si 
l'acquisition d'un constructeur déficitaire ne pèsera pas sur 
l'intéressement versé aux salariés français de PSA. 
    Les cinq syndicats estiment que le système pluriannuel de 
discussions engagé entre la direction du groupe sochalien et une 
majorité des syndicats en France est compatible avec la 
cogestion à l'allemande à l'oeuvre chez Opel.  
    Le président du directoire de PSA Carlos Tavares a promis de 
respecter tous les accords sociaux d'Opel/Vauxhall en vigueur en 
Europe. Tous courent à peu près jusqu'en 2019-2020, comme le 
contrat social signé en France pour la période 2017-2019. 
     
 
 (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant